AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
The Fallen King
avatarLiam L. Lawrence


Messages : 231
Date d'inscription : 12/10/2012


Feuille de personnage
Phobie: Devenir insignifiant
Ambition secrète: Combiner joie de vivre et plan de domination du monde.

MessageSujet: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Sam 18 Jan - 17:22

Loki avait rêvé d’être roi. Il avait voulu gouverner tout un royaume, se nourrir de gloire, se laisser porter par l’admiration des autres. Il n’avait pas souhaité être chef pour diriger tout un monde, il avait simplement voulu qu’on l’aime. Il s’y était très mal pris et, mélangeant le pouvoir avec l’amour, il s’était aveuglé lui-même de mensonges. Être le maire ne l’avait pas rendu plus heureux. Être à la tête de New York n’avait pas effacé qui il avait toujours été : un dieu maléfique, toujours empêtré dans ses tours et ses machinations, incapable d’être réellement apprécié. Même en réussissant à s’installer sur le trône invisible de la ville la plus puissante de la terre, Loki était resté un paria, au fond de lui. Il n’y avait qu’à voir cette révolte sanglante qui venait d’avoir lieu.

Le maire s’était partiellement convaincu que cette exécution publique lui permettrait de mieux asseoir son pouvoir sur le peuple et de renforcer son influence. Seulement, les humains semblaient avoir changé et, avec cet attentat contre lui, il était évident qu’il ne rallierait pas la majorité des gens à sa cause. Heureusement, l’exécution avait eu pour but profond une tout autre cause, au final. Au début, l’idée avait été pensée pour faire peur au peuple mais, peu de temps après, Loki avait eu l’illumination la plus parfaite : s’en servir pour permettre à sa fille de reprendre vie. D’ailleurs, il avait pensé à cela une fois son pouvoir de bouclier étendu de manière permanente à son esprit, ce qui avait gardé son idée bien à l’abri des télépathes.

Hel ne vivait qu’une demi-vie, coincée à l’intérieur du corps d’un sorcier qui se servait d’elle pour accomplir les tâches les plus meurtrières. Loki savait que sa fille n’avait pas peur de tuer, mais il avait été bouleversé en réalisant combien de meurtres elle avait dû commettre sous la volonté de quelqu’un d’autre. Hel n’était l’esclave de personne. Elle n’était pas tueuse à gages non plus. Elle était une déesse et elle faisait seulement ce qu’elle croyait bon de faire. Qu’elle ait dû obéir aux instincts barbares d’un simple sorcier avait révolté son père qui avait décidé de la sortir de là très vite. Il était hors de question qu’il accepte que sa fille soit prisonnière de qui que ce soit.

La solution la plus évidente et définitive était la mort du sorcier en question. Comme les dieux ne pouvaient pas être tués avec les manières mortelles, il suffisait de tuer Kyle Harrisson pour que son identité mortelle quitte son corps et laisse toute la place à Hel. Seulement, cette larve possédait un puissant pouvoir d’autoguérison qui se déclenchait tout seul si le sorcier était inconscient. Il était donc impossible de le tuer de manière conventionnelle. Loki avait alors décidé de l’intégrer à son exécution publique, pour joindre l’utile à l’agréable.

Comme l’exécution se déroulait en zone neutre, le pouvoir d’autoguérison de Kyle Harrisson ne pouvait rien pour lui. De plus, les dangers courus par Hel étaient assez minces considérant que, si le corps était rapidement sorti de la zone neutre, elle pouvait revenir à la vie très facilement. Les dieux ne mouraient en zone neutre que s’ils y restaient suffisamment longtemps. Hors, Loki avait prévu sortir sa fille des lieux rapidement après la mort du sorcier. L’attentat explosif qui était survenu l’avait fait paniquer, mais il n’avait pas reporté son plan et s’était hâté de tuer Kyle Harrisson, et ce, avec une grande joie. Puis, il avait emporté le corps avec lui, en sûreté et à l’abri des regards. Seulement, comme il avait agi précipitamment et sans égard pour le public, il était certain que cet évènement allait lui nuire grandement, déjà qu’il avait senti que la foule n’était pas de son côté. Son peuple aurait-il voulu qu’il meure lors des explosions? C’était fort probable.

Loki aurait pu simplement tuer Kyle Harrisson en zone neutre après l’avoir fait arrêter, mais il avait choisi le spectacle, parce que ce monstre méritait l’humiliation. Il le regrettait un peu, maintenant, à cause des conclusions dudit spectacle, mais il n’avait pas hésité à poursuivre son plan, car il était convaincu que Harrisson ne lui laisserait pas une autre chance : logiquement, après avoir été la cible du maire, il quitterait rapidement la ville et emmènerait Hel très loin de New York, ce que Loki avait voulu évité.

Kyle Harrisson avait donc eu la gorge tranchée devant une foule en détresse, alors que le feu rageait autour de lui. Puis, une fois bien mort, son corps avait été traîné jusqu’à une petite ruelle où Loki attendait maintenant le réveil de sa fille depuis ce qui lui paraissait être une éternité.


-Réveille-toi, ma fille.

Il avait besoin d’elle, peut-être plus que quiconque au monde. Elle était la preuve que son passé n’était pas complètement noir, la raison pour laquelle il croyait encore qu’il pouvait accomplir quelque chose, ce qui l’ancrait en ce monde et lui évitait de continuer à dériver, maintenant. Il s’était aperçu que la vie qu’il s’était bâtie ne valait rien parce que personne ne pouvait la partager avec lui, et cette réalisation avait été très dure à prendre pour un être aussi égoïste. Hel lui avait fait comprendre que, pendant toutes ces années, il n’avait recherché que le pouvoir froid et violent, quand il n’avait eu besoin que d’amour. S’il ne l’avait pas retrouvée, il aurait certainement fait avec Miko ce qu’il avait fait avec Kate : l’éloigner parce que se mettait en travers de sa solitude. Hel lui faisait réaliser ce qui était important.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's Fool
avatarCameron Evans


Messages : 1219
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Assistant chez Venus Industries


Feuille de personnage
Phobie: Être un monstre
Ambition secrète: Redevenir humain

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 19 Jan - 11:02

Cameron avait quitté le lieu de l’exécution avec la ferme intention de sauver Kyle de la mort qui l’attendait sur cette scène. Le jeune vampire avait beau se sentir faible, voire même nauséeux, à cause de la zone neutre, il était prêt à tout pour aider son ami. Il avait donc essayé de trouver une solution et celle qui lui était venue avait été de chercher à atteindre l’entrée de derrière.

On l’avait laissé sortir sans problème, comme quelques autres personnes, notamment une mère horrifiée et ses deux enfants, lesquels ne cessaient de s’étirer sur le bout de leurs orteils pour essayer de voir la scène alors qu’elle les tirait vers l’extérieur. Comment cette femme en était-elle venue à emmener des enfants à cet endroit? Il avait pourtant été annoncé clairement de quoi il serait question ici, mais elle était venue avec eux. Et voilà qu’elle repartait sans s’être régalée d’horreur. Peut-être que vois les victimes sur scène lui avait fait réaliser ce qu’elle était sur le point de faire vivre à ses enfants.

Cameron avait payé des gens pour qu’ils viennent vider son appartement des affaires de Kate. Il n’avait rien voulu garder. Les gens ne résidaient pas dans des objets, et les biens matériels risquaient de lui rappeler sa cousine dans des moments où il n’aurait pas envie de sentir la vague noire de la tristesse et de la révolte le noyer. Il s’était donc absenté toute une journée et, quand il était revenu, la chambre de Kate était complètement vide et toutes les « choses de fille » avaient disparu. Cameron avait bien spécifié qu’en cas de doute, il préférait qu’on jette quelque chose pouvant lui appartenir plutôt que garder quelque chose ayant été la possession de sa cousine. Au final, il n’avait plus retrouvé que quelques objets, rarement, par hasard. Comme cette tasse rouge qu’elle prenait si souvent quand elle partait enseigner toute la journée à l’université.

Le vampire s’était trouvé un appartement plus petit à quelques rues de celui qu’il avait partagé avec Kate. Il avait tout déménagé tout seul, n’ayant pas d’amis assez proches, en dehors de Kyle, pour oser leur demander de l’aide. Il y avait maintenant près d’une semaine qu’il n’avait plus mis les pieds dans son ancienne demeure. Il avait, bien sûr, envoyé à Kyle sa nouvelle adresse, plutôt déçu de voir qu’il ne pouvait pas écourter son voyage photographique pour venir le voir et le soutenir. Aujourd’hui, Cameron comprenait qu’il avait été dupé et que Kyle n’était certainement jamais parti prendre des photos. Il regrettait tellement de lui en avoir voulu…

Cameron mit un certain temps à rejoindre l’arrière de la zone, car il voulait être assez subtil. S’il se faisait arrêter parce qu’il était louche, il ne serait pas très avancé. Il avait d’ailleurs repéré l’issue à l’arrière de la scène lorsqu’il entendit le bruit strident du début de la vidéo. Il choisit de ne pas y prêter attention et de se concentrer sur sa mission de sauvetage. Le vampire aurait bien aimé, à ce moment-là, posséder ses facultés vampiriques. Il lui aurait été bien utile de pouvoir s’approcher silencieusement et tuer rapidement les trois policiers qui gardaient la porte. Habituellement, le vampire évitait de tuer les gens et se sentait extrêmement mal à l’idée de les blesser, mais sauver Kyle passait avant toute autre considération. Son esprit tordu avait décidé que la vie de Kyle en valait bien des dizaines d’autres.

Le vampire souleva un petit bloc de béton qui avait été mis là pour tenir une bâche et il le balança de toutes ses forces sur le policier le plus près de lui. Le bloc n’avait pas encore atteint sa tête que Cameron avait déjà commencé à avancer vers lui à toute vitesse. Il ne retira même pas la sangle d’autour de l’épaule du nouveau cadavre avant d’empoigner son arme et de tirer sur les deux autres policiers le mettant en joue avec une surprise les ralentissant. Le bruit des tirs fut enterré par celui de la première série d’explosions.

Cameron regarda avec terreur un côté de la zone prendre en feu et ces quelques secondes d’inattention furent suffisantes pour que l’un des policiers touchés soulève son arme vers lui et tire. Les balles lui traversèrent le ventre et Cameron fut projeté sur le dos. Son instinct de survie le poussa à aller se réfugier derrière une voiture, d’où il observa le policier qu’il n’était pas parvenu à tuer se lever et s’avancer vers lui. La seconde série d’explosions se fit entendre, le policier se retourna vers le bruit et il sembla au vampire que tout le paysage se teintait des couleurs brûlantes du feu. Le policier couvert de sang eut un dernier regard vers le dernier endroit où il avait aperçu Cameron avant de se précipiter vers la scène, en passant par cette porte que le vampire avait voulu atteindre.

Le vampire avait péniblement contourné la voiture qui lui servait de cachette quand il vit le maire sortir de la zone de l’exécution en traînant un corps avec lui. Reconnaissant son ami, Cameron décida de suivre Logan Laufey, se demandant pourquoi il traînait un Kyle inanimé avec lui. Une impression de vie en concentré le prit lorsqu’il fut hors de la zone neutre. Son corps magique commença à guérir plus rapidement que celui d’un humain normal et il lui sembla qu’il ressentait moins la douleur. Il y avait au moins quelques points positifs à être un vampire.

Le maire entra dans une ruelle où le vampire le suivit, la main sur son ventre, d’un pas inégal et assez lent. Quand Cameron vit la gorge tranchée de Kyle et tout le sang humide sur sa poitrine et sur celle de Laufey, un froid terrible lui troua les os. Instinctivement, il balança un affreuse vague de douleur sur le maire, mais aussi sur son ami, dans l’espoir que ce choc le ferait réagir et lui prouverait qu’il n’était pas mort.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Jeu 30 Jan - 12:02

Finalement, Kyle n'avait pas eu le temps d'assimiler et d'assumer sa propre mort. Tout c'était fait trop vite. La gorge s'était fait trancher, le sang avait coulé, le froid avait gagné. Kyle avait pensé à Cameron, lui souhaitant tout le bonheur du monde, mais sans penser à combien il serait difficile pour son ami de survivre à cette épreuve supplémentaire. Il n’avait pas non plus vraiment eu le temps de faire le point sur sa vie et c’était surement mieux ainsi. Kyle était mort rapidement, personne pour le pleurer, personne à ses côtés, personne pour le consoler non plus. Sa vie s’était terminée encore plus banalement que sa naissance. Le corps de Kyle était vide, maintenant.  L'âme de Kyle avait quitté son enveloppe, car elle savait que c’était fini pour le sorcier. Elle était partie en enfer, où elle allait y brûler à répétitions jusqu'à la fin des temps. On avait donc traîné un pauvre cadavre en dehors de la zone neutre, dans l'espoir qu'il se régénère et revive, mais aucunement avec une quelconque considération pour son propriétaire. Bien au contraire, le but était précisément que le sorcier déserte son corps, puisque ce que Loki espérait, était que sa fille puisse reprendre complètement les rênes de ce corps mort.

Hel avait été cachée au fond de Kyle pendant des semaines, le temps que Kyle soit emprisonné. Elle avait été furieuse d’être réduite à ce point. Elle comprenait pourquoi c’était nécessaire. Il y avait trop de risques que Kyle devine ses plans et les bloque, mais Hel aurait préféré avoir un autre moyen de contrôler Kyle sans nécessairement devoir restée tapie encore plus profondément dans ce sorcier pathétique. Elle se cachait, comme un animal blessé, comme une personne qui vit  une expérience d'éveil peropératoire et c’était horrible à vivre. Présente, mais sans pouvoir bouger ou parler. Les pouvoirs de Kyle étant annulés en zone neutre, Hel n’avait pas pu prendre le dessus. Et Kyle, lui, n'avait jamais pu se transformer en quelqu'un d'autre pour tenter de s'évader. Ces blocages dû à la zone neutre n’empêchaient cependant pas Hel de rester alerte, bien en place, tapie dans l'ombre d'un Kyle confus, glacé jusqu'aux os. Dès que le corps fut sorti de la zone neutre, Hel ressentit comme un picotement. Ses membres la chatouillaient, pourtant elle n'avait même pas encore repris complètement la place. Elle sortait lentement de sa torpeur. Elle était loin de pouvoir retrouver son apparence physique. Le corps du sorcier était encore trop faible. Par contre, elle comprit que c'était le signe qu'elle pouvait sortir en tant qu'elle-même. Leur arnaque avait fonctionné, tout était parfait. Son engourdissement  glacial s'achevait enfin. Elle sentait, ressentait une tonne de choses en même temps. Elle aimait déjà le sentiment qu'elle avait à être la seule présente dans ce corps.


-Réveille-toi, ma fille.

Chloe, encouragée par les paroles de son père, essaya de prendre toute la place. Elle remercia les leçons de son père et les exercices qu'elle avait fait afin d'améliorer la capacité d'auto-guérison de son corps, car elle le sentait maintenant fonctionnel. Elle inspira profondément. Comme un bébé qui prend sa première bouffée d'air, comme une personne qui fait un cauchemar, comme quelqu'un qui retourne à la surface après trop de temps passé sous l'eau... Le corps de Kyle fut soulevé de quelques centimètres, puis il ouvrit les yeux.

-Papa?

Chloe se releva sur ses coudes et eut une grimace de dégoût en revoyant l'apparence de Kyle. Elle avait hâte que ce cancre et tout ce qui lui était associé soient derrière elle. Elle se concentra et utilisa sa magie afin de changer d'apparence. Elle reprit son corps habituel, grand, mince, bien proportionné et féminin. Elle se sentit tout de suite beaucoup mieux. Pour la première fois depuis bien longtemps, elle se sentit libre.

-Alors... on dirait bien que tout a fonctionné comme prévu, hein, mon papounet?

Chloe regarda autour d'elle pour mieux comprendre où elle était exactement. Une petite ruelle un peu crasse, derrière le lieu de l'exécution, exactement comme ils l'avaient prévu. Chloe remarqua rapidement la présence de quelqu'un. Cameron était là, la main sur son ventre, les yeux luisants. Il devait avoir tout vu. Chloe refoula donc sa douleur et s'appuya sur son père pour se mettre sur ses jambes.

-Juste au cas ou tu n'auras pas très bien compris, Cameron Evans. J'ai toujours été tapie au fond de Harrisson et maintenant, Kyle n'existe plus, tu ne pourras pas le sauver. Too late, bitch!

Sa voix était rauque, un peu brisée. Elle devait se tenir fermement contre son père pour ne pas s'écrouler. Elle ressentait une douleur plus intense qu'il n'était supposé et si elle s'était écoutée, elle se serait écroulée sur ses genoux en hurlant de douleur. Mais Cameron était devant elle. Elle devait rester digne et lui porter le coup final. C'était plus fort qu'elle.

-Donc, oui, on peux un peu dire que j'ai tué ton Kyle. Et... je suis celle qui a tué Kate aussi... Oupsis...

Chloe se rendait compte qu'elle faisait comme les méchants dans les films et qu'elle déblatérait plutôt que de se mettre en sécurité. Mais cela la grisait. Elle renouait avec sa nature de déesse horrible. Face à tant d'émotions fortes et contradictoires, elle eut un petit rire un peu fou. Elle regarda son père dans les yeux quelque instants, espèrant y voir une quelconque lueur de fierté.

-On y va?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Fallen King
avatarLiam L. Lawrence


Messages : 231
Date d'inscription : 12/10/2012


Feuille de personnage
Phobie: Devenir insignifiant
Ambition secrète: Combiner joie de vivre et plan de domination du monde.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 23 Fév - 16:13

Loki était un dieu maléfique. Il n’avait toujours existé que par et pour le mal, mais ce qui était au fond de lui n’avait jamais eu la couleur que les autres lui prêtaient. Le mal qui attirait Loki était teinté d’humour. Il avait toujours aimé jouer des tours, mais n’avait jamais fait la différence entre un tour dangereux et un tour simplement amusant. Il avait, certes, volontairement fait le mal, mais il s’en était généralement servi comme une réponse aux attaques des autres. Si on lui portait de mauvaises intentions, il choisissait de prouver qu’on avait raison de le détester. Sa nature colérique le poussait à se laisser dominer par la rage. La vengeance lui paraîtrait à jamais plus belle que la délivrance du pardon.

Il avait essayé de se montrer comme quelqu’un de bien en sauvant New York de la perdition dans laquelle l’ouverture de la brèche avait mis la terre, mais il avait vite compris qu’on ne voyait en lui qu’un politicien comme les autres…et c’était sans parler des dieux. Ceux-ci l’avaient vite classé parmi les usurpateurs et les dictateurs avides de puissance. Il avait bien sûr voulu être au pouvoir par envie égoïste de pouvoir, mais il avait aussi cherché à se donner une raison de vivre et d’avancer. Parce qu’il y avait des années que Loki était seul.

Le maire avait tout de même apprécié d’être à la tête de la ville qu’il avait érigée au statut de première puissance mondiale. Il avait perdu un peu l’esprit, à certains moments, mais il ne blâmait aucunement le pouvoir pour cela : sa seule nature enflammée était responsable de ses erreurs.

Loki était heureux d’avoir retrouvé sa fille. Elle était désormais ce qui comptait le plus pour lui, avec sa propre survie. Et Miko. Loki n’avait parlé d’elle à personne et il n’avait pris conscience de son amour pour elle qu’après avoir protégé son propre esprit avec son pouvoir de bouclier magique. Donc, comme le dieu nordique avait offert un bijou protecteur à la jeune femme, personne ne pouvait être au courant de leur lien, ce qui était inestimable pour Loki. Il avait plusieurs plans pour l’avenir et tous impliquaient à la fois sa fille et Miko. Il savait Chloe capable de se défendre contre n’importe qui, surtout maintenant qu’elle était libérée de ce Kyle Harrisson, mais il était moins certain de la capacité de survie de la jeune lycan. Il devait faire tout ce qui était en son pouvoir pour la protéger des dangers qui la guettaient maintenant qu’elle était liée à lui.


-Papa?

Loki sourit. Son plan avait fonctionné. Il l’avait bien réfléchi et planifié, mais il y avait toujours un risque.

-Alors... on dirait bien que tout a fonctionné comme prévu, hein, mon papounet?

Papounet… Le dieu grimaça, mais il ne reprit pas sa fille. Il était trop heureux de l’avoir libérée pour lui faire des reproches sur son vocabulaire immature.

-Mes plans fonctionnent toujours.

C’était peut-être légèrement erroné… Toutefois, Loki avait toujours plusieurs plans de secours quand ses idées fonctionnaient mal. Si un but lui semblait important, il prévoyait plusieurs moyens de l’atteindre.

Une douleur frappa soudainement Loki et il comprit instantanément qu’elle était d’origine magique. Il s’empressa donc d’enclencher son bouclier magique.


-Juste au cas ou tu n'auras pas très bien compris, Cameron Evans. J'ai toujours été tapie au fond de Harrisson et maintenant, Kyle n'existe plus, tu ne pourras pas le sauver. Too late, bitch!

Loki fixa sa fille et essaya de comprendre. Ce Evans devait être l’un de ses ennemis, un ami de Kyle. Pourtant, il paraissait bien inoffensif, avec ses grands yeux pleins de tristesse. Et il devait l’être pour que Chloe choisisse de l’attaque verbalement plutôt que se méfier de lui. Ça, ou elle était inconsciente.

-Donc, oui, on peux un peu dire que j'ai tué ton Kyle. Et... je suis celle qui a tué Kate aussi... Oupsis...

Loki ne tiqua pas sur le nom de Kate, car il y avait tellement de femmes portant ce prénom à New York. Il était trop occupé à réfléchir. La douleur de nature magique qu’il avait ressentie provenait certainement de ce Evans que sa fille narguait. Donc, logiquement, il devait être en train de faire du mal à Hel. Loki commença à créer une boule de feu entre ses doigts en fixant l’avorton qui osait attaquer une déesse.

-On y va?

Il venait de lever la main pour lancer la boule de feu vers le jeune homme quand sa fille parla et son regard rencontra le sien. Il laissa son arme meurtrière en suspend sans dire un mot, n’attendant qu’une approbation silencieuse de la part de sa fille pour éliminer celui qu’elle venait d’humilier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everybody's Fool
avatarCameron Evans


Messages : 1219
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Assistant chez Venus Industries


Feuille de personnage
Phobie: Être un monstre
Ambition secrète: Redevenir humain

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 23 Fév - 18:40

À une époque, bien avant la télévision et toutes les distractions inventées au fil du temps, les exécutions publiques étaient le principal divertissement des gens du peuple. Ils se réunissaient pour voir un criminel se faire assassiner devant la foule et observaient sa mise à mort avec fascination. Plus la mise à mort était violente, plus le petit peuple était satisfait. Il s’agissait aussi d’un moyen pour les dirigeants de rappeler aux gens l’importance de respecter les lois. Il était probable que le maire se soit inspiré de cette tranche de l’Histoire pour créer son évènement, croyant que les gens avaient besoin qu’on leur rappelle qu’ils étaient soumis aux plus puissants de ce monde, comme si l’évidence ne se faisait pas remarquer d’elle-même. Il suffisait d’être dehors la nuit pour se mériter un séjour en prison, aujourd’hui. Il était donc clair pour tout le monde qu’on ne blaguait pas avec les lois. Cameron avait donc du mal à saisir la réelle motivation d’une telle mise en scène.

Il avait suivi Logan Laufey qui traînait le corps de Kyle en étant convaincu d’arriver à le sauver. Pour lui, il était impossible que le maire s’encombre d’un cadavre. Kyle devait donc être en vie et, pour des raisons aussi obscures que celles pour lesquelles il s’était retrouvé parmi les condamnés, le maire avait décidé de l’emmener avec lui. Quand il avait vu Kyle changer de traits pour prendre ceux de Chloe, Cameron n’avait pas compris ce qui se passait, mais il avait senti un froid incomparable s’agripper à son cœur.


-Alors... on dirait bien que tout a fonctionné comme prévu, hein, mon papounet?

Son cerveau enregistra l’information, mais il ne l’analysa pas. Que Logan Laufey soit le père de Chloe n’était pas important pour le moment. Que Kyle se soit transformé et ait pris l’apparence de la jeune femme l’était.

-…Chloe?

N’avaient-ils toujours été que la même personne? Alors, qui était vrai? Était-ce Kyle qui s’était fait passer pour Chloe ou le contraire? Il semblait à Cameron que la ruelle tournait. De la main qui ne tenait pas son ventre, il s’appuya sur un immeuble.

-Juste au cas ou tu n'auras pas très bien compris, Cameron Evans. J'ai toujours été tapie au fond de Harrisson et maintenant, Kyle n'existe plus, tu ne pourras pas le sauver. Too late, bitch!

Cameron assimila rapidement que les deux personnes devaient avoir partagé le même corps. Puis, il ne put plus réfléchir à comment c’était possible ou encore à chercher si Kyle était au courant, car son esprit fut complètement aspiré dans la confirmation que Kyle était mort. S’il avait été humain, il serait peut-être mort à cette réalisation soudaine. Le syndrome de tako-tsubo. Le cerveau d’une personne qui vivait une douleur émotionnelle trop grande envoyait les mauvaises substances au cœur et endommageaient réellement celui-ci. On appelait aussi ce phénomène «le syndrome du cœur brisé».

-Donc, oui, on peux un peu dire que j'ai tué ton Kyle. Et... je suis celle qui a tué Kate aussi... Oupsis...

La ruelle tournait et oscillait de plus en plus vite. Le vampire tomba à genoux, ne réalisant pas à quel point il avait l’air de ces héros clichés des films américains. Ses deux mains tombèrent aussi au sol et le sang commença à  s’égoutter de son ventre, parallèle au sol.

-On y va?

Elle allait partir et il était incapable de lui répondre quoi que ce soit. Sans relever la tête vers Chloe, il lui envoya instinctivement une énorme vague de douleur, mais sa propre souffrance et son manque de pratique à contrôler ce pouvoir l’empêchèrent d’envoyer son attaque avec une puissance maximale.

Ses pensées étaient tout emmêlées. Il ne savait pas quoi faire ni comment agir. L’absence de Kyle avalait les questions et les révélations. Elle engloutissait l’univers entier. Kyle était mort et il ne reviendrait pas. Quelques minutes plus tôt, il était encore là et Cameron n’avait pas pu le sauver. Il ne le reverrait plus jamais, n’aurait jamais l’occasion de lui dire ce qu’il pensait vraiment de lui, ne pourrait pas essayer d’être quelqu’un de bien pour lui, parce qu’il ne savait pas qui il était maintenant qu’il avait perdu la seule personne à l’avoir aimé sans le juger.

Cameron décida de laisser Chloe partir sans essayer de la retenir. Il effacerait son existence de sa mémoire pour un temps. Il était doué pour le déni. Il s’en servait souvent pour éviter de s’effondrer. Il l’utiliserait une fois de plus pour se protéger. Puis, quand il serait plus fort, il se vengerait. Il honorerait la mémoire de Kyle en éliminant cette sorcière folle et, par le fait même, son sadique de père. C’était la seule solution parce que, s’il ne refoulait pas toute cette folie, il irait rapidement se jeter devant un camion.

Le vampire se releva donc lentement, en prenant appui sur l’immeuble à côté de lui, et remit la main sur sa plaie. Sans poser les yeux à nouveau sur Chloe, il se retourna et quitta la ruelle. Elle avait eu ce qu’elle voulait : il était démoli. Il ne restait que des ruines du Cameron qu’elle avait connu, de celui qui aimait toujours Kyle. Celui qui repartait vers cet appartement presque aseptisé où il avait récemment emménagé était plus robot qu’humain. Il était une marionnette qui devait obéir à cet autre Cameron, celui qui agonisait et qui ne pouvait plus affronter le monde extérieur. Néanmoins, l’une comme l’autre de ces versions de Cameron étaient déterminées : il fallait trouver comment faire payer cette ultime horreur à Chloe Harrisson.


[Terminé pour moi. Chloe, je te déteste.]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celui qui sait tout
avatarEthan T. Wilson


Messages : 68
Date d'inscription : 12/08/2013
Emploi/loisirs : Apprendre, écrire, faire chier...


MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Mar 11 Mar - 10:23

J'aurais pu faire comme tous les autres et m'enfuir. Me laisser porter par la vague de panique et de douleur qui se répandait dans la foule, me laisser envahir par la chaleur des explosions, me laisser tomber mentalement et seulement suivre la parade. J'aurais pu ne pas me battre et laisser la noirceur m'envahir. Retourner chez moi et faire comme si rien ne s'était passé ou ne pas en revenir de ce qui c'était passé. Par contre, je ne voulais pas faire comme les autres. J'ai toujours voulu faire mon propre chemin et sortir des sentiers battus. J'ai toujours été un chef de file sur tous les plans de ma vie et donc, je voulais rester fidèle à moi-même. De plus, je ne pouvais me résigner à laisser partir Drake comme cela. Déjà que c'était de ma faute s'il s'était retrouvé en prison, puis en danger de mort, je ne pouvais tout simplement pas l'abandonner alors que je pourrais surement le sauver enfin. Je savais que le chemin que j'avais décidé de prendre allait être difficile. Je suivais la traînée de sang, sans trop savoir pourquoi. Tout me portait en direction inverse, mes réflexes et mes sens me disait de continuer sur ce chemin morbide, mais mon esprit ralenti me disait de ne pas le faire. Logiquement, tout me portait à m'enfuir et à partir d'ici. Mais j'avais besoin de revoir Drake. De le voir debout, souriant, fier. De le voir respirer et sourire, comme avant ces événements affreux. Je me sentais, à la limite, comme un personnage principal d'un film d'horreur qui tombait dans tous les pièges du tueur en série qui en avait clairement après lui et à qui on avait seulement envie de crier de ne pas faire cela. C'était évident que je me dirigeais exactement là où je ne devrais pas aller. C'était certain que j'allais tomber sur quelque chose d'horrible, quelque chose que je ne pourrais plus jamais effacer de ma mémoire. Suivre une trace de sang frais, il n'y avait rien de sain là-dedans.

Dès que je sortis de la zone neutre, je me sentis aussitôt beaucoup mieux. Je ne me sentais pas complètement normal, puisque trop de panique, de peur et de remords m'envahissaient. Par contre, je sentais que mon cerveau sortait de sa torpeur. Je reprenais de plus en plus contact avec la réalité, avec ma réalité. Je redevenais qui j'étais réellement et il était temps. J'avais hâte de sortir de ce dôme magique afin de recouvrer mon cerveau et ma confiance. Maintenant que c'était fait, je savais que les choses ne pouvaient que bien aller. S'il n'était pas trop tard. Je voulais seulement retrouver Drake. Et le retrouver vivant. Je ne voulais pas que ce soit lui qui ait laissé tout ce sang sur la scène. Parce que si c'était le cas, je ne pourrais pas le sauver. Tant de sang perdu, c'était impossible d'y survivre. Je ne suivais pas seulement une traînée de sang, je suivais une essence, une âme. Je suivais la mort, espérant y trouver la vie...

En m'engageant dans la ruelle, je remarquai que la traînée de sang continuait plus loin dans la ruelle, en s'estompant graduellement, signe que la mort prenait le dessus. Le sang cesse de couler seulement quand le cœur cesse de le pomper en dehors du corps. Et si le cœur cesse de battre, alors la mort gagne le combat... Les larmes me montèrent aux yeux rapidement, imaginant le pire. Imaginant Drake étendu sur le dos dans cette marre de sang, le regard vide et le corps déjà froid. J'ai eu à prendre plusieurs grandes respirations pour ne plus mélanger mes peurs et la réalité. J'avais beau ne plus être en zone neutre, mes émotions étaient si intenses qu'elles pouvaient parfois prendre le dessus au moment que je le voulais le moins. Puis, je levai les yeux, regardant plus loin dans la petite ruelle glauque et j'aperçus trois personnes se tenant debout un peu plus loin dans la ruelle. Je me jetai rapidement contre le mur, soudain paniqué à l'idée de me faire repérer et voulant me cacher au plus vite, ne remarquant pas les poubelles contre lesquelles je me butai. Sous la surprise, je perdis l’équilibre et tombai de tout mon long sur le côté, amortissant la chute sur mon coude gauche, en me cognant au passage contre un container et... DRAKE! Oh mon Thot - parce que j'étais bien le seul Dieu quoi méritait d'être encore loué - je n'en revenais pas. Rapidement, je le pris contre moi et lui donnai quelques baisers furtifs sur les joues et le front. J'étais tellement heureux de pouvoir le serrer contre moi, enfin.


-Tu vas bien?! Pas de blessures? Pas de sang qui coule? Tu n'es pas mourant?!

Trop heureux de retrouver mon ami, mon Drake, j'en oubliai rapidement les trois autres personnes potentiellement dangereuses dans la ruelle, vu le fracas immense que je venais de faire en me prenant pour un grand joueur de batterie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Fallen King
avatarLiam L. Lawrence


Messages : 231
Date d'inscription : 12/10/2012


Feuille de personnage
Phobie: Devenir insignifiant
Ambition secrète: Combiner joie de vivre et plan de domination du monde.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 16 Mar - 10:52

Juste pour que ce soit clair:
 

Loki était un peu blasé de son poste de maire. Il avait voulu le rendre plus utile et amusant avec cette exécution, entre autres, mais il sentait qu'il était surtout parvenu à se faire détester de son peuple. Il avait au moins atteint son but: ramener sa fille et lui permettre une possession et un contrôle totaux sur ce corps qui n'était plus celui de Kyle Harrisson. Ce sorcier qui avait osé s'élever contre une déesse était mort. Le tuer aurait pu être beaucoup plus simple: il aurait été facile pour Loki de faire assassiner le jeune homme directement à la prison, en secret, et d'ordonner qu'on lui apporte le corps pour que sa fille puisse revenir à la vie. Toutefois, s'il avait procédé de cette manière, il aurait dû passer par d'autres et les risques pour Hel auraient été plus grand. De plus, il se serait franchement moins amusé qu'en donnant un spectacle révoltant et sadique à une foule figée par l'horreur et la peur.

Le dieu nordique fixa le vampire avec un mélange de dédain et de condescendance lorsque celui-ci tomba à genoux dans la ruelle. Que les mortels étaient faibles! Tant de gens proches de Loki étaient morts, beaucoup étaient simplement partis et encore plus l'avaient abandonné. S'était-il laissé abattre pour cela? Avait-il réagi comme une vulgaire larve sur laquelle les épreuves glissent à répétition sans qu'elle ne combatte en retour? Non. Loki s'était toujours tenu debout, à chaque moment, à chaque douleur, devant chaque ennemi ou chaque perte. Ce vampire lui faisait honte et il ne comprenait pas le plaisir que sa fille semblait ressentir à s'en prendre à lui. Il ne lui paraissait pas digne d'autant d'égards. Il ne méritait pas que Hel se donne la peine de le détruire; il devait déjà n'être que miettes retenues ensemble par une âme pathétique et terne. En fait, le seul point positif que Loki lui trouvait était cette combativité qu'il devinait par cette attaque magique de douleur qui ne pouvait provenir que du vampire. Le dieu considérait qu'elle nécessitait une réplique, mais il devait concéder au jeune homme devant lui que, s'il devait trouver une raison de se justifier de le garder en vie, cette réaction était la seule raison valable qui apparaissait au maire.

Loki avait donc levé la main, prêt à faire feu (littéralement...) sur cet avorton et il était sur le point de lui envoyer une boule incandescente d'un diamètre assez respectable lorsqu'il rencontra le regard de sa fille. Il savait ce jeune vampire ennemi de celle-ci plus que de lui-même, et il ne voulait pas lui voler le bonheur de le détruire. C'était pourquoi il avait suspendu son geste, malgré l'envie de faire rôtir cet être visiblement inutile. Néanmoins, alors qu'il demandait silencieusement l'approbation de Hel, un bruit lui fit détourner les yeux. Avaient-ils de la compagnie, en plus du vampire, dans la ruelle?

Le maire contourna sa fille et le vampire pour s'approcher du grand container de derrière lequel le bruit semblait provenir, boule de feu en main. Ce qu'il vit lui fit ressentir la brûlure qui dansait dans sa main dans tout son sang. Drake Varner était en vie, sous ses yeux. Il était clair pour Loki que le pirate informatique était à l'origine de la vidéo diffusée quelques minutes plus tôt et, logiquement, de l'attentat terroriste qui l'avait accompagnée. Un autre homme était avec lui et Loki mit quelques secondes à le reconnaître, trop choqué de le voir couvrir ce traître de baisers. Le dieu nordique n'arrivait toujours pas à comprendre comment deux hommes pouvaient avoir ce genre de comportement l'un envers l'autre. Puis, il aperçut convenablement le visage de l'autre homme.


-Thot.

Il les fixa tous les deux avec rage. Ainsi, le pirate informatique avait un allié de choix parmi les dieux. Logiquement, Loki aurait dû partir et éviter de se mettre le dieu égyptien à dos, puisque celui-ci possédait les qualités nécessaires pour entraîner d'autres dieux contre le maire, mais il ne possédait plus aucune intelligence. Toute sa personne était dominée par la frustration et la rage. Varner aurait dû être déjà mort et Thot ne méritait pas beaucoup mieux pour lui porter une affection aussi aberrantes sur tous les niveaux. Loki ne pouvait pas le juger d'accorder de l'importance à un humain puisque lui-même ne pouvait nier son amour grandissant pour Miko, une lycan. Toutefois, il le détestait d'avoir préféré cet humain aux dieux, à son chef, à lui. Il était, bien sûr, dégoûté de cette relation indéniablement au-delà de l'amitié platonique entre deux hommes, mais la colère qu'il ressentait envers Thot se nourrissait surtout de la trahison dont il le tenait maintenant coupable. Il était probable que le dieu de la connaissance ait participé aux évènements ayant fait rater l'exécution publique de maire. Les pensées de Loki fonctionnaient à toute vitesse, carburant sur la haine et la rage.

La boule de feu partit toute seule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 16 Mar - 11:28

Je ne connaissais pas Kyle Harrisson. Aussi, la violence de sa mort ne me perturba que parce que la haine que semblait éprouver son bourreau irradiait ce celui-ci lorsqu'il lui trancha la gorge. Je m'étais dépêché à fuir pour ne pas subir le même sort. Si le maire avait assassiné Harrisson, rien ne me prouvait que je n'étais pas le prochain sur sa liste. Et j'aimais beaucoup ma gorge.

Il existait des menottes en plastique très solides. Certains policiers de New York en utilisait et j'en avais vu dans des magasins de jouets érotiques. (Comme si ça vous étonnait que je fréquente ce genre d'endroits!) Toutefois, le sadique qui dirigeait la ville avait fait attacher ses victimes avec de bonnes vieilles menottes de métal. Il m'était donc plus compliqué de me détacher. J'aurais pu briser ou faire fondre le plastique reliant les deux bracelets mais, avec du métal, ce serait beaucoup plus compliqué. Le métal ne se liquéfiait pas à une température aussi basse que le plastique.

Je m'étais fait le plus petit possible, pour un homme adulte, en entendant le maire arriver dans la ruelle. Malgré ma curiosité, j'avais décidé de rester immobile, caché entre poubelles et container, espérant que le monstre ne me verrait pas. Je l'avais regardé passer à côté de moi sans m'apercevoir, dépassant le lieu de ma cachette. Puis, des bribes de conversations m'étaient parvenues alors que j'essayais de faire passer mes mains devant mon corps dans le silence le plus optimal. On m'avait naturellement menotté les mains dans le dos et, si je devais essayer de courir ou de me défendre, dans cette position, mes chances étaient assez nulles. Je souhaitais pouvoir rester caché jusqu'à ce que Laufey soit parti, mais je voulais être prêt à réagir. Aussi, ma grimace de douleur se transforma en sourire crispé lorsque je parvins à me retrouver avec les mains sur le devant de mon corps.

Je ne pus me retenir de jeter un coup d'oeil dans la ruelle, le plus subtilement possible.


-Juste au cas ou tu n'auras pas très bien compris, Cameron Evans. J'ai toujours été tapie au fond de Harrisson et maintenant, Kyle n'existe plus, tu ne pourras pas le sauver. Too late, bitch!

Chloe Harrisson? Je savais que cette fille était bizarre, mais je ne l'aurais pas crûe alliée à Logan Laufey. Je me recroquevillai à nouveau dans ma cachette en tentant d'analyser la situation. J'étais tout seul avec mon espoir de survivre, essayant de rester discret entre deux contenants à déchets, dans une ruelle où je pouvais compter au moins deux sadiques qui n'hésiteraient certainement pas à me tuer s'ils me trouvaient. L'autre type, le Evans, je ne le connaissais pas. Au mieux, il sauverait sa peau et me laisserait servir de distraction si les autres me voyaient. Mais peut-être était-il aussi dingue que ses interlocuteurs. Si je survivais, j'essaierais d'en apprendre plus sur Chloe Harrisson. Cette fille m'intriguait déjà depuis assez longtemps mais, aujourd'hui, elle franchissait une nouvelle limite.

Je sursautai en entendant un bruit peu discret et en recevant un corps sur moi. Je n'eus pas le temps de réaliser qu'il s'agissait d'Ethan que je fus assailli de baisers. Je me sentis un peu comme ces enfants qui avaient envie de repousser leur mère à l'entrée de l'école, devant leurs amis, sauf qu'il s'agissait plutôt de l'un de mes amants et amis et que ce n'était pas devant mes amis qu'il me mettait mal à l'aise, mais plutôt devant mon égo et ma conscience. Mon malaise était cependant de loin inférieur à ma joie de le savoir en vie, joie qui se ternit rapidement par ma logique: Ethan avait fait bien suffisamment de bruit pour alerter les fous furieux dans la ruelle.


-Tu vas bien?! Pas de blessures? Pas de sang qui coule? Tu n'es pas mourant?!

-Thot.

Je levai les yeux pour rencontrer le regard embrasé de Laufey. Ironiquement, mon sang se glaça quand je vis la boule de feu assez impressionnante dans sa main. Je me fis rapidement la réflexion que, finalement, se faire trancher la gorge n'était peut-être pas si désagréable. Je me demandai si j'avais le temps de réagir, de sauter ou de courir. Je voulais fuir cette condamnation à mort que le maire tenait et laissait brûler dans sa main. Le chaleur du corps d'Ethan contre le mien me rappela qu'il risquait de rôtir avec moi et je me sentis mal. Il avait essayé de me sauver au péril de sa vie et voilà qu'après m'avoir cherché plutôt que se mettre en sécurité après les attaques certainement perpétrées par mes collègues pirates, il allait être tué par notre Hitler New-yorkais. Sans réfléchir plus longtemps, je le poussai de toutes mes forces sur la gauche alors que la boule de feu quittait la main de Logan Laufey.

Je n'eus pas le temps de regretter mon geste de faire passer la sécurité d'une autre personne avant la mienne. La douleur de la brûlure me percuta et me coupa le souffle. Je sentis ma peau calciner et fondre en moins de deux secondes. J'eus le temps d'apercevoir Ethan, sain et sauf, avant que les flammes n'atteignent mon visage. Je tentai de hurler, mais l'inconscience me réduisit au silence le plus sombre.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell's Ice Pirate
avatarMatt T. Fowl


Messages : 367
Date d'inscription : 13/10/2012
Emploi/loisirs : Rédacteur en chef de la revue people publiée par le Times


Feuille de personnage
Phobie: La médiocrité
Ambition secrète: Être libre.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 16 Mar - 11:59

Matt avait d'abord pensé à venir en aide à Gabrielle, ayant conscience de sa fragilité lorsqu'elle se trouvait en zone neutre. Seulement, lui-même n'était aussi qu'un simple humain en ces lieux. Il en avait bien connaissance et il aurait été imprudent de sa part d'ignorer la portée de ce fait, surtout si on considérait sa tâche ce jour-là: tuer le maire. Matt avait longtemps était un simple humain sans immortalité et sans pouvoirs magiques et il s'était montré assez redoutable. Il n'avait rien perdu de ses dons pour le combat traditionnel. S'il fallait se battre, de quelque manière que ce soit, il avait du talent. La violence lui venait instinctivement, mais elle ne le dominait jamais. Certains démons étaient esclaves de leur violence, mais Matt ne l'avait jamais été, ni en tant que démon ni en tant qu'humain.

Le bel homme était habituellement un tueur très efficace. Il ne laissait pas paraître qu'il possédait une conscience de ce qu'il faisait, car c'était anormal pour un démon. Néanmoins, Matt ne tuait pas par plaisir et préférait éviter d'éliminer des personnes sans aucune raison, surtout si celles-ci lui semblaient posséder une certaine valeur. Il restait toutefois un démon et, pour lui, la mort signifiait moins que pour les humains. Il ne la considérait pas comme une punition, mais souvent comme une solution. Ainsi, tuer un pédophile - il n'aimait pas les pédophile - n'était pas un châtiment pour le pervers, mais un moyen d'éviter de perturber plus d'enfants par ses actions. Parce que les enfants perturbés devenaient parfois des adultes imprévisibles. Des adultes comme Rachel qui n'arrêtait pas d'essayer de le tuer sans raison valable.

Lorsqu'il était encore pirate, Matt ne touchait pas aux mousses, contrairement à beaucoup de ses compagnons de voyage. Les mousses servaient généralement aux pirates à assouvir leurs bas instincts et à se détendre, mais Matt n'avait jamais pensé arriver à se détendre en faisant pleurer un enfant de douleur, de honte et d'incompréhension. Il n'avait même pas essayé. Il préférait de loin attendre d'arriver dans un port pour se payer une fille de joie - la plus chère de la place, parce que ses gains grâce à ses habiletés au combat étaient toujours supérieurs à ceux des autres pirates. Bon, Matt semblait bien angélique présenté sous cet angle, mais il restait néanmoins coupable d'avoir fermé les yeux sur ce qui se passait sur les bateaux. Il n'avait rien dit et rien fait. De toute manière, pour tout le monde ou presque, c'était normal...

Le démon s'était engagé dans la ruelle le plus silencieusement possible. Il était resté à distance, dissimulé entre deux immeubles, et avait observé le maire. Un étau glacial lui avait enserré la poitrine lorsqu'il avait reconnu le cadavre: Kyle Harrisson. Il avait juré de le protéger et voilà qu'il était mort. La saveur aigre de l'échec lui troua la gorge.

Matt resta posté dans sa cachette en analysant la situation. Il repoussa Kyle dans une autre partie de sa conscience pour se concentrer sur ce qu'il devait faire. Il remarqua un homme recroquevillé entre des poubelles et assista aussi à l'altercation entre Loki, Chloe et Cameron Evans, le meilleur ami de Kyle. Il y avait vraiment beaucoup de gens dans cette ruelle...

Cameron finit par s'engager vers la sortie. Tant mieux pour lui. Matt ne lui aurait apporté aucune aide s'il s'était attiré des ennuis. Ses allégeances allaient au père de Kyle Harrisson et s'étendaient jusqu'au fils, mais le démon ne protégerait pas toute la ville. Pour lui, ce Evans n'avait aucune espèce de valeur.

Le démon avait pour tâche d'attraper le maire et de le téléporter avec lui en enfer où il serait affaibli et facile à tuer, mais il lui apparaissait impossible d'y arriver avec cette Chloe qui ne le lâchait pas d'une semelle. Matt tourna la tête en direction d'un bruit et vit un nouvel arrivant qui semblait particulièrement heureux de trouver l'homme caché entre les poubelles. Naturellement, le bruit attira Loki qui se trouvait maintenant très près du démon.

Matt posa les yeux sur la boule de feu. Si Loki la lançait sur les deux autres hommes, il se retrouverait désarmé pendant un temps...mais combien de temps? Le maire avait-il besoin de beaucoup de temps pour générer une boule brûlante et meurtrière? Matt n'en avait aucune idée. Si Loki pouvait créer du feu en quelques secondes, il pourrait opposer une résistance féroce qui empêcherait le démon d'atteindre son but, mais qui prouverait à Loki qu'on en voulait à sa vie. Logiquement, il se mettrait à chercher qui étaient ses ennemis...et sèmerait probablement la pagaille dans les rangs des alliés d'Elisa. Matt serra les dents. Si ce n'avait été de son obstination à s'assurer de la sécurité de Gabrielle, il n'en serait pas là...

Le démon ne put que se résigner à ce nouvel échec. Les risques étaient trop grands et les chances de réussite trop maigres. Il disparut en une seconde en direction d'un lieu plus sécuritaire d'où il téléphona à Elisa Wilde pour lui annoncer brièvement l'avortement de leur plan. Puis, il se téléporta en Enfer.
Home, sweet home.

_________________



CLARENCE:
 


Les meilleurs matins:
 


Fuck Alec:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Ven 4 Avr - 6:27

Hel n'avait jamais eu de plan précis de ce qu'elle ferait, une fois libérée du poids que constituait Kyle Harrisson dans sa vie. Elle n'en prenait conscience que maintenant qu'elle devait faire face à un nouveau quotidien, une nouvelle réalité. Avec le temps, elle s'était habituée au rythme de vie que lui donnait Kyle. Elle se reposait et reprenait des forces le jour tandis qu'il vivait sa vie à lui, et elle sortait faire la fête et ses propres lois la nuit, alors que Kyle se reposait à son tour. Kyle lui laissait également le contrôle lors de shootings et de défilés pour Venus Industries, puisqu'il voulait que Chloe ait l'air d'une personne à part entière. Pour ce faire, elle devait avoir un emploi, une passion et un appartement. Depuis quelques mois, Hel prenait de plus en plus le contrôle sans motifs apparents, seulement pour montrer à Kyle qu'il n'avait plus autant le monopole qu'avant, pour se prouver à elle-même qu'elle reprenait de plus en plus de forces. Évidemment, retrouver sa liberté avait toujours été une priorité. Seulement, comme tout ceci avait été, jusqu'à tout récemment, plutôt flou, Hel n'avait pas eu le temps de comprendre et d'analyser tout ce que cela impliquait. Chloe ne savait donc pas quoi faire de tout ce temps libre et de ce nouvel horaire. Cela la faisait paniquer, mais bien moins que de simplement se remettre de toutes ces émotions. Elle sentait son corps encore faible, et souffrant, trop souffrant. Elle avait déjà survécu deux fois à se faire trancher la gorge de la sorte, en entraînement avec son père et elle n'avait jamais eu aussi mal. .. Qu'est-ce qui clochait?

-Mes plans fonctionnent toujours.

Chloe ne répondit rien. elle ne voulait surtout pas froisser son père. Pas maintenant, pas ici. Elle venait à peine de le retrouver et ne voulait donc pas faire exprès de se le remettre à dos. Les plans de Loki avait généralement une bonne base, mais comme il avait tendance à souvent se laisser emporter, il négligeait parfois certains aspects, ce qui faisait en sorte que tout ne se passait pas nécessairement comme prévu. Pour le plan d'aujourd'hui, pourtant, tout avait été soigneusement planifié et organisé et orchestré et répété plusieurs fois. Chloe ne comprenait donc pas ce qui avait dégénéré sur la scène, ni ce qui la faisait tant souffrir. Elle ne souhaitait plus qu'une chose et c'était sortir de cette ruelle et retourner dans le confort de son appartement pour panser ses blessures...

Comme elle levait les yeux vers son père pour qu'ils quittent la ruelle, elle remarqua la boule de feu dans sa main et elle fit non de la tête. Elle ne voulait pas que son père attaque Cameron. Elle l'avait elle-même suffisamment mis au tapis pour aujourd'hui. Elle connaissait son ancien petit-ami et elle savait qu'il ne ferait rien pour leur nuire. Pas maintenant, du moins. Il aurait beaucoup trop mal après ces révélations. Il irait lécher ses blessures et dompter ses démons suffisamment longtemps pour laisser le temps à Hel de trouver comment l'empêcher de nuire. Soudain, un immence vacarme se fit entendre à quelques mètres d'eux. *Comme si j'avais besoin de ça maintenant...* Son père alla voir aussitôt, la laissant prendre appu contre un immeuble de la ruelle. Elle le laissa prendre les devants, sachant qu'elle était trop faible pour l'aider. Par contre, la curiosité prit le dessus rapidement et elle se risqua à aller le rejoindre. Elle voulait voir ce qui causait tant de bruits et qui occupait ainsi son père, le lui enlevant, alors qu'elle avait fait tous ces efforts pour le récupérer...


-Thot.

Chloe se mit à marcher, lentement, mais surement, sans appui, vers son père. Elle ne savait pas qui était ce Thot et elle voulait le savoir. Elle voulait aussi, et surtout, être au bras de son père pour toute la fin de leur plan si génial. Mais elle ne se rendit pas. Chloe eut encore une fois extrêmement mal, comme si une vague de douleur venait de la percuter de plein fouet. C'était arrivé de nulle part, fonçant directement sur elle. Chloe eut tellement mal qu'elle dut se plier en deux. Elle étouffa la cri perçant qu'elle sentait monter dans sa gorge pour ne laisser finalement passer qu'un gémissement. Ce n'était pas normal. Elle n'était pas sencé avoir aussi mal... Elle s'écroula sur ses deux genoux, en gémissant encore une fois. Quelque chose clochait. Peut-être souffrait-elle d'une hmorragie interne? Peut-être que Kyle n'était pas réellement parti et qu'il s'amusait à lui défaire le corps? C'était illogique, elle le savait. Si Kyle était toujours présent, elle le sentirait. Et elle ne le sentait pas. Mais d'où venait donc cette douleur alors? La douleur était de moins en moins tenable. Elle se sentait prête à se rouler en boule et pleurer. Dans une ultime tentative d'aller mieux, elle fit ce que tout enfant fait lorsqu'il est en détresse:

-PAPAAA!

Elle avait hurlé, espèrant que ce soit suffisant pour ramener l'attention de Loki sur elle.

-On doit partir. J'ai MAAAL. Si mal. Trop mal. Laisses-les, ils n'en vallent pas la peine. Ou alors on s'en occupera plus tard... Je. T'en. Priiie...

Elle avait conscience de se lamenter et se plaindre comme une gamine de quatre ans, mais la souffrance la faisait régresser mentalement. C'était trop intense comme sensation. Elle voulait seulement aller mieux et s'enfuir avec son père... Elle tendit une main vers lui et le laisserait la porter n'importe où!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Fallen King
avatarLiam L. Lawrence


Messages : 231
Date d'inscription : 12/10/2012


Feuille de personnage
Phobie: Devenir insignifiant
Ambition secrète: Combiner joie de vivre et plan de domination du monde.

MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Dim 13 Avr - 12:48

Il était probable que cette exécution ait, ironiquement, sonné le glas du règne de Loki sur la ville de New York. Le peuple semblait avoir été plus choqué qu'effrayé par son pouvoir sur les gens. Néanmoins, Loki n'en était pas aux premières conséquences à assumer suite à un plan sadique. Il avait souvent manigancé de tours qui lui avaient coûté très cher et il savait maintenant que chaque action comportait son lot de risques. Être le maire de la ville avait simplement augmenté le risque dans tout ce qu'il entreprenait.

Jamais le dieu nordique ne s'autorisait au remord. Il considérait que chaque erreur valait la peine d'être commise. Il ne se blâmait que très rarement pour des actions passées, car il savait que chaque fois qu'il trébuchait, il se relevait avec plus de puissance et de fierté. De plus, voir tous ces regards braqués sur lui et sur ses victimes valait cent fois son poste de maire de la ville, lequel l'ennuyait chaque jour un peu plus.

Loki aimait la puissance. Il appréciait qu'on le respecte et le craigne. Seulement, il détestait les grandes responsabilités. Il ne se sentait bien que lorsqu'il pouvait faire tout ce qu'il voulait. C'était plus qu'un besoin de liberté: c'était un caprice de dieu immature.

Le dieu nordique n'obéissait jamais aux autres et c'était en grande partie pourquoi il était sur le point d'essuyer un terrible échec politique: il n'en avait encore fait qu'à sa tête. Néanmoins, contrairement à ce dont il donnait l'impression, Loki avait un certain honneur. C'était pourquoi il avait laissé sa fille décider du sort du vampire plutôt que le tuer, comme il avait envie de le faire. Hel lui avait indiqué son refus d'éliminer Cameron Evans et son père l'avait accepté. Avec une autre personne, cependant, il aurait probablement faire rôtir le vampire même en sachant qu'il créerait un conflit. Il n'avait retrouvé sa fille que depuis peu, et il essayait de retrouver cette belle relation qu'ils avaient eu avant toutes ces histoires de meurtres sur sa propre personne.

Puis, il avait entendu Thot et Varner et s'était dirigé vers eux. Sa colère avait été telle qu'il en avait perdu toute logique et avait laissé cette boule de feu qui reposait dans sa main se projeter sur les deux hommes. À ce moment, peu lui importaient ses alliances avec les autres dieux: il voulait que  Thot meure et que cet imbécile de pirate informatique subissse le même sort. Il en voulait à Varner parce qu'il le tenait responsable de l'échec de son évènement. Il lui paraissait évident que c'était à lui qu'il devait la vidéo combinée aux attentats explosifs. Il détestait encore plus Thot parce que celui-ci avait vraissemblablement trahi les siens, les dieux, pour s'allier à cet humain. Il ne voulait pas savoir de quelle manière ils avaient procédé pour le couler et, encore moins, quel genre de lien les unissait vraiment. Ses espions lui avaient rapporté que Thot ne couchait pas exclusivement avec des femmes...cela lui en disait déjà trop.

Habituellement, lorsqu'il ne se donnait pas en spectacle, Loki était assez vigilant. Il aurait dû voir le démon qui observait la scène. Néanmoins, le dieu était trop obsédé par la renaissance de sa fille et, ensuite, par cette colère motivée par un sentiment de trahison pour remarquer l'intrus.

Loki avait lancé sa boule de feu vers Thot et Drake avec le maximum de force. Ce fut avec une déception considérable qu'il constata qu'il n'avait atteint que l'humain. Au moins, il l'avait gravement blessé.  Il était probable qu'il meure de cette unique attaque et, s'il survivait, il aurait certainement des séquelles. Loki avait appris, avec les années, que la magie des dieux était beaucoup plus difficile à contourner que celle des sorciers et celle des créatures. Certains guérisseurs n'arrivaient à rien pour sauver les victimes des dieux. Tant mieux.

Le dieu nordique se tourna donc vers sa seconde victime, le regard noir et la mâchoire serrée.


-Traître.

Thot ne lui avait jamais juré allégeance. lls ne s'étaient rien promis ni l'un ni l'autre, n'avaient jamais été amis ni rien, mais Loki lui en voulait d'avoir choisi d'aider un humain en nuisant à un dieu. Le fait que cette trahison ait été mêlée à une relation contre-nature entre deux hommes ravivait sa frustration et son dégoût envers Thot.

-PAPAAA!

Loki allait allumer une nouvelle boule de feu au creux de ses paumes quand il entendit sa fille hurler. Inquiet, il quitta son ennemi des yeux une seconde pour regarder sa fille.

-On doit partir. J'ai MAAAL. Si mal. Trop mal. Laisses-les, ils n'en vallent pas la peine. Ou alors on s'en occupera plus tard... Je. T'en. Priiie...

Dilemme. Il devait choisir entre sa fille et sa rage. Le choix était horriblement difficile. S'il mettait du temps à nuire à Thot, il mettait Hel en danger. Il était possible que sa prise de possession totale du corps de Kyle Harrisson entraîne des complications auxquelles ils n'avaient pensées ni l'un ni l'autre. En même temps, pouvait-il laisser le dieu égyptien s'en tirer?

Il jeta un bref regard sur le corps inerte et fumant de Varner. Il venait d'élimner ou, au minimum, d'amocher sévèrement l'allié du traître égyptien. Cela pouvait suffire pour aujourd'hui. Il achèverait sa vengeance plus tard, quand sa fille serait hors de danger.


-Prends ça comme un avertissement, l'égyptien.

Loki souleva sa fille de terre pour la porter dans ses bras. Il se servit de son pouvoir de métamorphose pour augmenter sensiblement sa musculature, pour éviter de sa fatiguer. Il resta sur ses gardes jusqu'à ce qu'il soit loin de Thot, même s'il savait l'autre dieu assez intelligent pour éviter de s'en prendre directement à plus fort que lui.

-Ma fille, ta nouvelle vie commence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celui qui sait tout
avatarEthan T. Wilson


Messages : 68
Date d'inscription : 12/08/2013
Emploi/loisirs : Apprendre, écrire, faire chier...


MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ] Ven 9 Mai - 17:38

Je détestais vraiment les zones neutres. Je ne comprenais même pas à quoi elles servaient. Bon, je commençais à en avoir une bonne idée, maintenant que j'avais assisté à ce carnage hitlérien réalisé par Loki, mais mis à part servir les plans diaboliques d'un maire assoiffé de sang et de pouvoir, à quoi d'autre pouvaient-elles bien servir? Je les aurais aboli, si j'étais maire. Je faisais même plus que les détester maintenant, je les haïssais. Foutues zones neutres! À cause d'elles, je devenais aussi vulgaire et inutile que n'importe quel humain. Je perdais donc, momentanément et magiquement, ma nature divine. N'était-ce pas ironique qu'un endroit magique retire la magie de tout ce qui se trouvaient à l'intérieur? C'était un peu comme si un obèse était ministre de la santé... Je veux dire: personne n'y croirait vraiment. Et pourtant, c'était bien ce qui se passait. Des endroits, ensorcelés depuis ce qui semblait être toujours, devenaient des endroits stériles de magie... Les zones neutres n'avaient de neutre que leur nom. C'était un phénomène qui m'horripilait, mais me fascinait à la fois. J'allais devoir m'y attarder plus sérieusement pour mieux comprendre ce phénomène. À cause d'elles, j'oubliais ce que j'étais fondamentalement. J'oubliais mes instincts et mes convictions profondes... Maintenant que j'en étais sorti, je reprenais contact avec ma vraie nature et je me sentais vraiment bien. Je reprenais le contrôle, je reprenais confiance. Je comprenais que j'avais toujours su, au fond de moi, que Drake allait finir par s'en sortir vivant.

En tombant sur lui, j'avais senti le poids du monde se retirer de sur mes épaules. J'avais beau m'être fait considérablement mal en tombant, aucune douleur ne ferait aussi mal que celle de croire que j'allais le perdre. M'égratigner le coude, et peut-être même m'égrainer un peu les côtes ne faisait pas aussi mal que de suivre une traînée de sang en se demandant si elle appartenait à Drake. Plusieurs personnes avaient quittées ma vie déjà. La mort ayant pris le dessus selon le rythme normal des choses, j'avais vu plus qu'une idylle s'éteindre dans mes bras et plus d'un ami disparaître sous un drap plat d'hôpital, mais il n'était pas encore naturel pour moi de dire au revoir à des gens qui, à mes yeux, étaient plus grand et plus forts que la nature, justement. Puisque bien sur, je ne m'entourais jamais de personnes banales. Je ne laissais personne de médiocre ou d'insignifiant se rapprocher de moi suffisamment pour être près d'eux lors de leur mort, mais ceux de qui je me rapprochais valaient une tonne d'or. Et bref, me demander si Drake se répandait de son sang était aussi douloureux et perturbant que de dire au revoir à un ami de longue date... Le contact de son corps me brûla tellement il était chargé d'émotions et de soulagement. Je sentais que mes vêtements allaient fondre là où nos peaux se touchaient, tellement c'était puissant. Pendant ce temps, une des trois autres personnes s'était approchée de nous, suite au vacarme que j'avais fait.


-Thot.

Loki était bien la dernière personne sur Terre que je souhaitais voir à cet instant précis. Je le savais, avant même sa petite mise en scène du jour, plutôt impulsif et dangereux. C'était pire quand il tenait une boule de feu dans ses mains. Il déchaînait sa magie n'importe quand n'importe ou sans vraiment donner d'Avertissements. Un peu comme Poséidon, qui déclenchait tempêtes, ouragans et raz-de-marée selon un paquet de facteurs tous plus influençables les un que les autres. Aussi, malgré la protection mentale que possédait dorénavant le maire, je le connaissais suffisamment pour savoir qu'il était vraiment fâché contre ce qu'il venait de découvrir et que l'attaque ne tarderait pas.

Si j'étais souvent déçu par les humains, les Dieux, eux, ne me décevaient réellement que rarement. Encore une fois, je ne fus pas déçu de voir la boule de feu quitter la paume de main de Loki pour foncer droit sur nous. Je n'eus pas vraiment le temps de comprendre ce qui c'était réellement passé que j'étais déjà plusieurs mètres plus loin. Trop concentré sur Loki et essayer de le cerner, j'avais oublié de lire les pensées de Drake. Et maintenant, je n'avais plus rien à lire puisqu'il était inconscient. Mon corps était tout endolori de ces deux chutes en peu de temps. C'est donc en titubant péniblement que je me rendis vers le corps de Drake.


-Traître.
-Je n'ai prêté allégeance à personne. Je ne te dois rien, Loki...


La chaleur ressentie précédemment n'était rien, en comparaison à celle qui se dégageait du corps de Drake, en ce moment même. J'avais parlé en serrant les mâchoires, pour contrôler mes émotions. Si je les laissais prendre le dessus, tout allait détraqué. Déjà que rien ne se passait comme je le voulais, je n'allais pas jeter de l'huile sur le feu. Loki allait bien finir par avoir ce qu'il méritait, il valait mieux que je prenne le temps de réfléchir adéquatement au meilleur moyen de le faire souffrir plutôt que d'agir sur le coup de la colère. De toute façon, j'avais plus urgent à régler dans l'immédiat. La survie de Drake dépendait exclusivement de moi. Heureusement, la petite écervelée qui servait de fille à Loki lui parla en utilisant les bonnes cordes, ce qui le fit abandonner ce qu'il semblait vouloir continuer entre lui et moi.

-Prends ça comme un avertissement, l'égyptien.

Je roulai les yeux au ciel en le regardant quitter les lieux. Je ne voulais pas complètement baisser ma garde tant que je ne le savais pas complètement occupé à autre chose et suffisamment loin pour ne plus s'en prendre à moi. Quand il eut tourné le coin de la ruelle et que je sentis son énergie magique suffisamment éloignée, je me concentrai de nouveau sur mon ami.

Je me devais de sauver Drake. J'étais celui qui l'avais en cette fâcheuse position, car personne n'aurait appris sur lui sans moi et Loki ne l'aurait pas fait griller si je n'avais pas fait tant de bruits, je me devait donc de lui sauver la vie. Je ne pouvais pas me résoudre à renoncer, à laisser Loki gagner. Une petite voix me disait qu'il y avait toujours de l'espoir, que Drake allait s'en sortir, si je lui donnais les moyens de le faire. Je maudis la vie de ne pas me laisser utiliser mon pouvoir pour changer des choses du genre. Je l'avais expérimenté dans le passé, si j'utilisais mon pouvoir pour remonter le temps et descendre la ruelle sans faire de bruit et ainsi éviter de nous faire repérer, j'allais empirer les choses. Une autre raison ferait en sorte que Loki nous lancerait sa boule de feu et peut-être même avec plus de force cette fois, ce qui ne laisserait aucune chance à Drake et qui m'affaiblirait considérablement en même temps. C'était aussi pour cette raison que je n'avais pas pu remonter le temps et mettre Drake en sécurité avant qu'ils ne l'emprisonne, car je savais que quelque chose de pire allait se produire si j'essayais. Un peu comme dans les films américains où le personnage remontait dans le temps pour sauver son amour perdu, mais qui finissait toujours pas empirer les choses jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il ne pouvait, en fait, rien changer à ce qui était arrivé... Je l'avais vécu, en avait souffert et continuerait d'en souffrir toute ma divine vie. Après avoir appelé un ami, qui était aussi le plus de confiance, j'appelai mon chauffeur personnel, attendit qu'il arrive et engouffrai mon corps et le corps inerte de Drake sur le siège arrière de peine et de misère. Mon chauffeur ne posa pas de question et fila directement chez mon guérisseur. C'est le cœur rempli d'espoir, les yeux replis de larmes et la bouche remplie de questions que j'emmenai Drake vers la seule personne que je savais capable de l'aider...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas

Couronne brisée et royaume de solitude [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Quartier Helheim :: Rues et ruelles-