AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Remballe tes clones [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hell's Ice Pirate
avatarMatt T. Fowl


Messages : 367
Date d'inscription : 13/10/2012
Emploi/loisirs : Rédacteur en chef de la revue people publiée par le Times


Feuille de personnage
Phobie: La médiocrité
Ambition secrète: Être libre.

MessageSujet: Remballe tes clones [TERMINÉ] Ven 25 Juil - 23:55

Matt passa la porte du petit bar miteux et chercha Henry du regard. Il le repéra en une seconde, croisa son regard et s'abstint de tout signe visible, que ce soit un hôchement de tête ou une expression faciale. L'autre démon était là pour assurer ses arrières si la soirée tournait mal et il était impératif que celui-ci demeure anonyme. Henry n'était pas un démon très connu sur terre ni même un ami de Matt. Ils étaient simplement en bons termes depuis des siècles. Si l'ancien pirate adorait faire cavalier seul, il avait fait parti d'un équipage par le passé et il ne niait pas les bienfaits du travail d'équipe. Avoir des alliés était beaucoup plus intelligent que se mettre tout le monde à dos. Il suffisait de savoir choisir les bonnes personnes.

Henry avait été seigneur de grandes terres pendant près de quinze ans à l'époque du Moyen Âge. Les rumeurs allaient dans tous les sens en ce qui avait trait à sa transformation en démon. Certains disaient qu'il avait choisi de se donner la mort, pressé par l'envie d'être plus qu'un humain, ce qui allait à l'encontre de la modestie que Matt connaissait à son allié. D'autres racontaient qu'il avait été envoyé en Enfer par accident et qu'un démon qui s'en était aperçu avait eu l'idée de faire de cet être peu maléfique à la base, un excellent démon. Matt Fowl ne lui avait jamais posé de questions sur ses origines et c'était en très grande partie parce qu'il n'en avait rien à faire. L'arrivée en Enfer d'Henry ne changeait rien au fait qu'il était un démon fiable - ce qui était plutôt rare, puissant et discret. Toutefois, l'ancien pirate était au courant de chacune des rumeurs à son sujet, comme c'était le cas de chaque personne avec qui il avait un lien positif ou négatif. Pour Matt, être au courant des possibilités et, surtout, de ce que les autres percevaient d'une personne avait son importance, presque autant que le réel fond de la personne.

Matt avait donc offert une agréable somme d'argent à Henry et ce dernier s'était montré enthousiaste à l'idée de venir lui offrir son soutien si les choses dégénéraient ce soir. Comme tous les démons, ils possédaient tous deux le pouvoir de se téléporter rapidement en Enfer, ce qui réduisait encore plus les risques qu'ils couraient ce soir.

Le démon se dirigea droit vers la personne pour laquelle il s'était déplacé ce soir, laquelle ignorait très certainement, avant ce momen, que Matt Fowl avait découvert son petit jeu. L'ancien pirate pris place à côté de l'autre homme et commanda un verre de whisky.

Raphael  Stark n'était pas bien difficile à trouver si on le cherchait vraiment. Quand il ne travaillait pas pour l'agence Reaver - l'une des plus grosses blagues de New York, on pouvait le rencontrer en divers lieux peu reluisants, car il venait y faire son petit commerce de drogue. C'était justement dans un bar crasse du quartier Grey que Matt avait choisi de venir le rejoindre. Il avait décidé de le confronter au milieu d'autres personnes à la fois parce que cela dissuaderait son nouvel ennemi de faire des erreurs trop voyantes et pour souligner à quel point il n'avait pas peur de s'approcher de lui en terrain découvert. Matt aimait bien frimer.


-Alors, Raphael, tes petits métamorphes, ils te comblent aussi en se faisant pousser des ailes pour que tu puisses les caresser en souvenir des tiennes ou ils se contentent d'essayer de tuer des démons plus forts qu'eux?

Il avait parlé en fixant droit devant lui. Son ton pouvait sembler amical à quiconque ne savait pas de quoi il retournait. Matt n'ignorait pas qu'il était malvenu d'aborder le sujet tabou des ailes perdues avec un ange déchu, et il avait justement choisi d'orienter son cynisme dans cette direction pour que l'autre débile réalise à quel point il ne le prenait pas au sérieux. Il voulait que Raphael croie que, s'il était encore en vie et avait la chance de discuter avec le démon auquel il s'en était pris, c'était simplement parce que Matt se moquait bien de sa petite personne. Il ne devait pas savoir que le démon se méfiait trop de lui pour risquer sa vie en le défiant officiellement.

-Habituellement, je bute les gens pour moins que ça. Et, comme je suis très perfectionniste, je le fais lentement.

Il prit une gorgée de sa boisson pour laisser ses paroles s'imprimer correctement dans l'esprit de l'ancien archange.

-Je suis venu pour te proposer un marché. Tu es libre de refuser, mais je suis convaincu que tu préféreras mon idée à celle d'un affrontement magique. Je ne suis pas celui des deux à qui il ne reste que des échantillons de pouvoirs...

Il tourna enfin les yeux vers lui sur sa dernière phrase, comme s'il daignait finalement lui accorder son attention après avoir d'abord monologué pour lui-même.

-Je ne te tue pas aujourd'hui. En échange, tu rappelles tes animaux domestiques. Si un seul d'entre eux se met sur ma route, non seulement je le tue comme je l'ai fait avec tous les autres mais, en plus, je te surprends comme je sais si bien le faire avec ceux qui ont usé ma patience.

Matt aimait jouer la carte du démon très puissant qui avait déjà un tour d'avance, même après avoir traîné un peu au début de la course. Il était convaincu que Raphael n'avait pas prévu être découvert. Il avait d'ailleurs été très prudent. La puissance que  Matt craignait qu'il possède était la première motivation de ses réticences à simplement engager un combat pour lui faire regretter de lui avoir envoyé des assassins. Toutefois, le démon admirait un peu l'audace et la ruse dont l'ange déchu avait fait preuve. Il avait été très sournois, pour un ancien serviteur du bien.

_________________



CLARENCE:
 


Les meilleurs matins:
 


Fuck Alec:
 



Dernière édition par Matt T. Fowl le Jeu 21 Aoû - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 71
Date d'inscription : 03/05/2014


MessageSujet: Re: Remballe tes clones [TERMINÉ] Mer 20 Aoû - 23:32

Être trahi par la personne qu'on aimait le plus, puis être renié par sa famille, étaient des épreuves difficiles, que personne ne voulait vivre. Les vivre ensemble, dans la même période de temps, c’était suffisant pour être perturbe, c’était assez pour devenir amer. J’étais devenu bien pire que cela. Je ne savais comment me décrire, par contre. J’étais désabusé, désillusionné, désagréable et mesquin. Mais je ne pouvais dire que je ne ressentais rien, car ce serait un mensonge. Je ressentais des émotions; la haine, c’était une émotion, non?

Je m’étais mis a faire du trafic de drogue parce que le genre humain me dégoûtait. Je considérais donc qu'ils le méritaient. Quand je devais gérer leurs prières et leurs demandes, au paradis, je les trouvais immatures et égoïstes. Le nombre de prières qui étaient censées et qui ne concernait pas des petits obstacles de la vie quotidienne était plus qu'effarant, tant il était bas. Les humains comptaient sur une force supérieure pour changer leur vie. Et si les changements tant espérés ne venaient pas, ladite force supérieure devenait soudain une ennemie. Ils boudaient alors et cessaient carrément de nous parler, jusqu’à ce qu'ils aient autre chose a demander. Si, plutôt que d’espérer que la solution miraculeuse leur descende du ciel, ils s'activaient a travailler sur le changement qu'ils souhaitaient, les humains seraient beaucoup plus heureux et combles. À la place, ils s’assoyaient dans leur salon a se débiliser encore plus devant la télé et ils noyaient leurs problèmes dans l'alcool, le sexe et/ou la drogue. Dans un sens, je ne faisais que les aider. Les aider a trouver un moyen de se détruire, oui, mais c’était de l'aide quand même, non?

Ce soir-la, j’étais dans un bar pas très fréquentable du quartier Grey. C’était loin d’être reluisant, mais c’était le point de rencontre des âmes les plus en peines, et donc, des plus payantes. Je faisais mes plus gros chiffres d'affaires quand je venais passer une soirée ici. Quand j’étais arrivé, j'avais tout de suite senti la présence d'un démon sur les lieux. J'avais eu un haut le cœur, mais avais pris une grande respiration pour faire passer cette boule de rage. Je me la jouai comme si de rien était, en essayant de ne pas trop montrer que je l’évitais. Mes poils se hérissaient, mes mâchoires se refermaient fermement l'une contre l'autre et mes poings se serraient jusqu’à en faire mal a la simple idée de respirer le même air que ce déchet immonde que pouvait constituer n'importe quel démon, je devais donc me concentrer sur autre chose. Les affaires. Et elles allaient bon train ce soir. Quand j'eus une accalmie, que les âmes perdues eurent eues leur fix, je me commandai un verre et m'installai au bar. Je n'eus pas de répit longtemps, car un autre déchet démoniaque fit son entrée dans le bar. Il vint s'installer directement a cote de moi et se commanda un verre. Au bout d'un temps, il parla :


-Alors, Raphael, tes petits métamorphes, ils te comblent aussi en se faisant pousser des ailes pour que tu puisses les caresser en souvenir des tiennes ou ils se contentent d'essayer de tuer des démons plus forts qu'eux?

J'eus un petit rire, mais j'avais envie de lui cracher au visage. Le déchet avait parler d'un air nonchalant en ne me regardant même pas. Pour se la jouer small-talk et au-dessus de ses affaires. Il voulait certainement se la jouer, mon père est plus fort que le tien, comme les enfants. Il était encore plus ridicule que je le croyais. Par contre, le fait qu'il connaisse mon nom et mes métamorphes me faisait me méfier, un minimum. C'était une information top-secrète qu'il détenait là. J'essayai de le détailler et de faire de même avec sa magie, pour le reconnaître a mon tour.

-Habituellement, je bute les gens pour moins que ça. Et, comme je suis très perfectionniste, je le fais lentement.
-Tu ne t’arrêtes donc jamais de parler? Tes vantardises ridicules sont censées m’intéresser pour quelle raison, tu crois?


S'il voulait me faire peur ou m'impressionner, il allait devoir trouver un meilleur moyen que ses petites menaces de mort puériles...

-Je suis venu te proposer un marché. Tu es libre de refuser, mais je suis convaincu que tu préféreras mon idée a celle d'un affrontement magique. Je ne suis pas celui des deux a qui il ne reste que des échantillons de pouvoirs...
-Ouh là, j'ai peur maintenant...


J'avais parlé avec sarcasme, bien sûr. Il ne savait donc rien des pouvoirs magiques des anges déchus. Et il osait se présenter a moi et me menacer? Répugnant. Ridicule. Risible.

En me concentrant davantage sur son énergie magique, je reconnus Matt T. Fowl. C’était une manœuvre qui était rare que je puisse réaliser, puisque j’étais rarement en contact avec les mêmes êtres magiques, mais un lien spécial m'unissait a ce Fowl. Depuis que j'avais perdu ma grâce angélique, je m'amusais a torturer des démons. Je prenais mon temps, je tissais ma toile autour d'eux jusqu’à ce qu'elle les étouffe, je répandais mon venin de vengeance dans leurs veines jusqu’à ce qu'ils en meure. Matt avait été coriace, jusqu’à maintenant. Il refusait de mourir, un vrai battant...

-Je ne te tue pas aujourd'hui. En échange, tu rappelles tes animaux domestiques. Si un seul d'entre eux se met sur ma route, non seulement je le tue comme je l'ai fait avec tous les autres, mais, en plus, je te surprends comme je sais si bien le faire avec ceux qui ont usé ma patience.

J’étais convaincu qu'il se trouvait hyper brillant et hyper puissant en ce moment. Il parlait au travers de son chapeau et j’étais censé être effrayé? Trois options s'offraient a moi en ce moment : le narguer et jouer les durs a mon tour, accepter le marche du démon sans rien ajouter ou faire comme si je ne savais pas de quoi il parlait et m'en aller sans demander mon reste. Le choix était déchirant, non?

-Premièrement, tu es minable. Deuxièmement, tu as réussi a tuer mes minions seulement parce que je t'ai laisse le faire. Troisièmement, je veux bien te foutre la paix. Je ne t'enverrai plus de métamorphes, promis. Mais si tu reviens un autre jour pour me tuer, je devrai me défendre et, crois-moi, je ne suis pas si peu dangereux que tu le dis...

Je déposai mon verre sur le bar, réglai ma note en laissant un généreux pourboire et quittai les lieux sans me retourner. Je n'avais plus rien a faire là et je ne voulais plus parler avec ce rat d’égouts. Matt T. Fowl était hors de ma portée, pour notre bien a nous deux. Je n'aurais qu'à trouver un autre démon tout aussi stupide et hideux pour m'amuser. Du moins, pour l'instant...


[Terminé pour moi. Ce fut bref, mais cocasse! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell's Ice Pirate
avatarMatt T. Fowl


Messages : 367
Date d'inscription : 13/10/2012
Emploi/loisirs : Rédacteur en chef de la revue people publiée par le Times


Feuille de personnage
Phobie: La médiocrité
Ambition secrète: Être libre.

MessageSujet: Re: Remballe tes clones [TERMINÉ] Jeu 21 Aoû - 20:47

Matt s'y connaissait assez bien en anges. Ceux-ci laissaient habituellement les démons tranquilles, et ces derniers le leur rendaient bein parce que les pouvoirs des anges étaient généralement supérieurs aux leurs. Ils essayaient d'éviter de se nuire et la vie était belle. Les anges déchus, toutefois, pouvaient parfois poser problème, car ils n'obéissaient plus aux règles des anges et, la plupart du temps, s'avéraient de parfaits petits cons, comme ce Stark. Il portait le prénom Raphael et Matt se questionnait encore à ce sujet: l'ancien ange pouvait avoir choisi de changer son nom d'origine tout comme il pouvait porter le même que lorsqu'il était un ange. Ce revendeur de drogue aux ailes arrachées avait-il été un archange auparavant?

Le démon savait que les anges importants qui mouraient ou étaient expulsés du Paradis se faisaient aussitôt remplacer par d'autres qui reprenaient leur nom. Cette idée le répugnait: les anges n'avaient pas de réelle identité. Ils obéissaient aveuglément aux règles apparemment dictées par une force dont personne ne pouvait prouver l'existence et étaient prêts à oublier qui ils étaient pour assurer l'accomplissement de tâches soi-disant importantes. Ils sacrifiaient volontairement leur liberté pour ne devenir que les rouages d'une grande machine dont ils pensaient être le coeur alors qu'ils n'étaient que de minuscules morceaux du mécanisme qui pouvaient être remplacés avec une grande facilité.

Les anges déchus étaient à la fois mieux et pire que les anges. Ils étaient mieux en ce fait qu'ils existaient à part entière, même sans ailes, et qu'ils pensaient par eux-mêmes. Ils étaient pires parce qu'habituellement, ils ne rêvaient que de se racheter pour leur trahison et de ramper de nouveau parmi les autres déchets ailés.

Matt ne savait pas si Raphael Stark souhaitait redevenir un ange, mais il en doutait. Si tel avait été le cas, il aurait beaucoup plus occupé à faire pousser des fleurs et à soigner des enfants malades qu'à ennuyer des démons avec des plans meurtriers. Ce type devait simplement être dérangé. C'était souvent le cas avec les anges déchus. Ils devenaient complètement dingues parce qu'on les privait de marche à suivre et de chef à qui obéir. Le démon était donc encore plus prudent: il n'y avait rien de plus imprévisible qu'un fou.


-Tu ne t’arrêtes donc jamais de parler? Tes vantardises ridicules sont censées m’intéresser pour quelle raison, tu crois?

Elles l'intéressaient suffisamment pour qu'il réponde. Matt eut un demi-sourire et ne releva pas.

-Ouh là, j'ai peur maintenant...

Le démon leva lentement les yeux au ciel avant de les faire rouler sur le côté, tout aussi lentement. Décidément, il avait une conversation avec un adolescent de quatorze ans qui se pensait au-dessus de tous. Il n'était pas étonnant, à voir son attitude, qu'il ait été renvoyé du Paradis. Il avait certainement fait une bêtise avec la certitude qu'il avait raison de le faire et qu'il ne risquait pas d'être puni. Encore aujourd'hui, il était probable que, plutôt que ressentir la traditionnelle culpabilité que ses semblables déchus se tapaient quotidiennement, il en veuille aux anges de l'avoir abandonné à son triste sort alors qu'il n'était qu'une victime, en fin de compte. Matt savait qu'un ange normal était presque impossible à tuer. Un ange déchu pouvait-il mourir si on ui arrachait sauvagement la tête?

-Premièrement, tu es minable.

Matt plissa le nez une seconde, son ennui ayant atteint son expression faciale. Cette pénible créature se lançait dans les insultes gratuites.

-Deuxièmement, tu as réussi a tuer mes minions seulement parce que je t'ai laissé le faire.

Le démon eut un nouveau demi-sourire. Oui, bien sûr. Il l'avait laissé les tuer. Parce qu'il était nettement supérieur. C'était évident. Alors, s'il était tellement mieux, pourquoi ne s'en était-il pas pris lui-même à Fowl? Craignait-il d'être tué?

-Troisièmement, je veux bien te foutre la paix. Je ne t'enverrai plus de métamorphes, promis.

-Contre toute attente, il peut agir avec intelligence!

Matt avait parlé en feignant de s'adresser à un auditoire, avec théâtralité. Ce débile devant lui n'était pas le seul à savoir traiter les autres avec condescendance.

-Mais si tu reviens un autre jour pour me tuer, je devrai me défendre et, crois-moi, je ne suis pas si peu dangereux que tu le dis...

Il était évident que l'angelot tombé du ciel n'état pas aussi redoutable qu'il le prétendait. Dans un tel cas, voyant son petit jeu terminé avec le démon, il aurait au moins essayé de l'attaquer. Voilà qu'il partait, pourtant. Peut-être n'était-il pas convaincu de la puissance de sa magie maintenant qu'il ne possédait évidemment plus la même force qu'avant sa chute. Iil était clair qu'affronter le démon n'était pas dans ses options, ce qui rassurait Matt. Même déchus, les anges restaient dangereux. Au moins, il venait de lui promettre de le laisser tranquille. Toutefois, Matt doutait de la valeur de la parole d'un traître. Il devrait donc rester sur ses gardes.

Matt sortir du bar et se téléporta chez lui sans mot ni regard pour Henry. Il l'avait payé, après tout. Il prit un instant pour se verser un verre de vin et leva sa coupe en direction de ce qui aurait pu avoir l'air d'être un ami imaginaire, mais il s'agissait d'un costume tout neuf encore emballé qui était suspendu à un crochet près de l'entrée.

_________________



CLARENCE:
 


Les meilleurs matins:
 


Fuck Alec:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remballe tes clones [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas

Remballe tes clones [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Quartier Grey :: Bars et tavernes-