AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

For Your Eyes Only (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Mar 2 Sep - 23:04

Parfois, Chloe s'ennuyait de Kyle. Elle ne regrettait pas sa mort. Elle avait éeé parfaitement organisée et parfaitement orchestrée et encore plus parfaitement réalisée. Le jeune sorcier n'aurait aucunement pu s'en sortir. Hel gagnait. Encore. C'est juste que, depuis l'exécution publique organisée par son père, Hel trouvait le temps long, toute seule, parfois. Elle avait fini par apprécier le jeune Harrisson, en quelque sorte. Elle s'amusait toujours beaucoup à le torturer mentalement, à lui rappeler toutes les horreurs qu'il avait commises et à lui rappeler que ce n’était qu'une façade, son air de gentil garçon. Kyle devenait alors si mal en point et pathétique que la déesse nordique en jubilait. Hel aimait aussi beaucoup rire de lui, comme ça, gratuitement, juste parce qu'elle le pouvait en ayant accès directement à ses pensées. Kyle était le meilleur téléroman qu'elle n'ait jamais écouté. Le fait que Chloe s'ennuie de Kyle venait aussi du fait qu'il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas été toute seule dans son corps. Elle n’était pas habituée de devoir se trouver des occupations et des activités pour tous les jours, toutes les heures. Ainsi, ce qu'elle appréciait particulièrement faire quand elle ne sortait que la nuit ou à l'occasion, finissait par l'ennuyer quand elle ne se trouvait pas autre chose à faire pour entre-couper ses activités. Hel avait bien essayé de faire comme avant, comme si rien n'avait changé, mais elle avait fini par trouver le temps long et les humains encore plus inintéressants. Elle s’était donc trouvé des passes-temps et, heureusement, son emploi était de plus en plus demandant. Puisqu'elle était plus disponible, elle avait plus de contrats et de défilés d'offerts, ce qui faisait que son temps passait plus vite. Et elle adorait cela.

Ce soir-là, Hel avait envie de s'amuser, en souvenir du bon vieux temps. Elle avait passé une bonne partie de sa journée de congé au centre d'achats, à contrôler certaines adolescentes pour qu'elles commettent des vols et se fassent prendre. Chloe s’était aussi métamorphosé en certaines vendeuses des boutiques pour aller dire des méchancetés aux clientes dans les cabines d'essayage, faisant des remarques sur leur poids ou leur look en général. Chloe avait également pris l'apparence d'une belle jeune femme rousse et était allée embrasser des hommes qui attendait leur copine sur le mail, le temps qu'elle finisse leurs emplettes dans une boutique. Hel les embrassait passionnément, jusqu’à ce que les amoureuses en question les voient, puis elle partaient en faisant des clins d’œils à l'homme qui ne comprenait rien et qui restait cloué sur place, jusqu’à ce que la séduisante inconnue soit hors de leur vue. Elle s'était amusée comme une petite fille.

Puis, Chloe s’était décidé à aller manger un morceau, avant de sortir dans un bar. Passer aux choses sérieuses, comme elle se disait. Elle choisit un petit bar du quartier Grey, se disant que les âmes qui y entraient étaient déjà bien amochées, elle ne leur rendrait surement service en les achevant. Hel adorait frapper sur quelqu'un qui était déjà par terre. Elle entra donc dans l’établissement, contrôla magiquement deux hommes à s'embrasser, déclencha une bagarre dans un autre coin, fit en sorte que le barman vole de l'alcool au bar en donnant des bouteilles de vodka pleines à un client... Chloe allait continuer à mettre le bordel ainsi, mais en étant elle-même la faiseuse de troubles, quand elle remarqua quelque chose de bien plus intéressant au bar. Elle passa d'en mode destruction massive au mode séduction. Il y avait un homme blond, assis au bar, qui se tenait de dos à elle et qui avait les plus belles épaules que Chloe avait vu jusqu’à présent dans sa vie. Elle ne voulait plus qu'une chose et ce n’était pas de détruire les vies qui l'entouraient, bien au contraire! Elle ne dirait pas non à tenter de créer une nouvelle vie avec ce séduisant inconnu, en fait...

Chloe se déplaça jusqu'au bar, se positionnant directement derrière l'homme qu'elle avait repéré de loin. Une fois à sa hauteur, elle plaça une main sur son épaule gauche, puis, tout en se déplaçant pour monter sur un banc juste à côté de l'homme, elle laissa traîner sa main vers la droite, direction du tabouret d'ailleurs. Une fois assise, elle croisa ses jambes et fit signe au serveur de venir vers elle, en même temps, elle dit:


-Pourquoi tant de tension dans de si belles épaules?

Puis, Chloe tourna la tête vers l'homme en question, avec son regard le plus profond et un visage d’innocence, tout en faisant valser ses cheveux jusque derrière son épaule. Geste de séduction anodin, mais généralement efficace. Aussitôt, elle regretta d’être entrée dans ce bar, mais surtout d'avoir remarqué l'homme et d’être venue s'asseoir ici. Elle perdit son sourire et figea. Elle murmura, plus pour elle-même:

-De tous les bars, de tous les hommes, il fallait que je tombe sur lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORBIS NON SUFFICIT
avatarAlec V. Fleming


Messages : 261
Date d'inscription : 26/07/2013
Emploi/loisirs : Dirigeant de Volcano Designs


Feuille de personnage
Phobie: N'avoir aucune valeur
Ambition secrète: Se sentir aimé

MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Mer 22 Oct - 23:42

Certains magazines louches se régalaient de rumeurs sur Alec Fleming. Il fallait avouer que le bel homme ne mettait pas beaucoup d'efforts à entretenir sa réputation ces derniers temps. Il aurait pu redevenir celui qu'il était avant d'être en couple avec Gabrielle Englebert, mais il ne s'en sentait ni l'envie ni la force. Ce changement de comportement avait d'ailleurs été noté par les médias. Un grand nombre de personnes se demandaient pourquoi le joaillier ne se lançait pas dans un marathon de drague pour noyer sa peine d'amour. La réponse était bien simple: Vulcain ne pouvait noyer une douleur qui le submergeait lui-même.

Alec ne lisait pas les rumeus à son sujet. Il ignorait complètement les magazines avec sa photo sur un coin de la couverture, parcourue de phrases chocs écrites en jaune ou en rouge. Non seulement ce type de lecture ne l'intéressait habituellement pas mais, en plus, il souhaitait éviter le plus possible tout ce qui pouvait lui rappeler sa relation avec Gabrielle. À l'origine, il avait voulu lui briser le coeur et, au final, il était convaincu qu'il était le plus démoli des deux.

Vulcain n'avait jamais été un dieu spécialement mauvais. Il avait toujours eu un sale caractère et sa confiance réduite en lui-même lui avait nui dans ses relations avec les autres, mais il ne s'était jamais montré sadique...jusqu'à ce que le souvenir douloureux de son mariage raté lui saute au visage. Avant de traverser la brèche, il souffrait doucement, au quotidien. Il détestait et adorait Vénus, et ce dilemme le faisait passer d'une jounée de solitude à une autre. Puis, il avait perdu la mémoire pendant un temps. Si celle-ci ne lui était jamais revenue, peut-être aurait-il réussi à avancer. Il aurait pu calmer ces crises violentes qui naissaient périodiquement en lui et se bâtir une vie normale. Seulement, un panneau lui avait lancé l'image de Vénus dans les yeux, crevant son ignorance et éveillant un passé qui n'attendait que de surgir commeune vague noire sur son existence. S'en étaient suivies des dizaines de pauvres filles que le dieu avait pris plaisir à piétiner comme autant de marches dans un escalier de vengeance. Cet escalier infernal l'avait fait descendre à un niveau où il ne réfléchissait même plus aux raisons qui le poussaient à faire le mal: il lui fallait seulement tirer les autres vers le bas pour garder la tête assez haute pour arriver à respirer.

Ce soir-là, Fleming avait bu suffisamment de verres pour être déboussolé, mais il n'avait pas encore l'air de ces loques lamentables qui bavaient sur le comptoir, à quelques bancs de là. Le joaillier avait commencé à boire chez lui avant de décider de sortir, par besoin de respirer un air qu'il n'avait pas partagé avec Gabrielle. Il avait choisi un bar du quartier Grey par souci d'intimité: les paparazzis sans cervelle craignaient trop ce quartier pour se risquer à l'y suivre. Après tout, il n'était pas aussi intéressant que son ancienne amoureuse qui, elle, aurait était suffisamment intrigante pour que ces vautours aient envie de prendre des risques.


-Pourquoi tant de tension dans de si belles épaules?

Le dieu s'était redressé en sentant la main en contact avec son corps, car il était d'abord légèrement penché vers l'avant, le regard baissé sur son verre. Habituellement, on le laissait tranquille et c'était tant mieux. Il n'avait pas besoin qu'une fille de joie vienne lui écraser son décolleté dans le visage en essayant de le convaincre qu'un quart d'heure de sexe médiocre sur une banquette de voiture allait chasser tous ses tourments. Il allait en faire la remarque à la demoiselle qui n'avait pas l'air pressée de lâcher son épaule mais, en tournant la tête vers elle, il fut interrompu dans son élan par l'exclamation de la jeune femme en question.

-De tous les bars, de tous les hommes, il fallait que je tombe sur lui...

La remarque le fit sourire: elle lui rappelait ces phrases clichés que les conquêtes de James Bond lui lançaient quelquefois. Son amusement fut bref, car il reconnut aussitôt son interlocutrice: il s'agissait de Chloe Harrisson, une mannequin jolie quoique complètement anodine. Elle passait pour spéciale à cause de son regard profond et de sa réputation de fille difficile à atteindre, mais Alec l'avait suffisamment côtoyée pour la classer comme une timbrée qui avait dû être trop gâtée par son père.

-Miss Harrisson...drôle d'endroit pour venir parader.

En parlant, il essaya de prendre son verre, lequel glissa sur le comptoir, se retrouvant en équilibre très précaire. Le bel homme le rattrapa de justesse et réussit à ne rien renverser. Puis, il poussa doucement le verre pour le déplacer devant Chloe, en faisant un signe de la tête à la personne responsable du bar dans le but de se faire servir un autre verre.

-Je n'y ai pas touché encore.

Le barman vint très rapidement servir Alec, lequel le regarda lui verser un verre avec un regard assez absent. Il préférait ne pas chercher à savoir combien il en avait bu. Déjà, avant de partir de chez lui, il s'en était descendu plusieurs...

-Te gêne pas pour boire. Je dois être le seul de ce bar à avoir les moyens de te payer à boire...mais chuuuut...faudrait pas les insulter. 'Sont pas tous commodes.

La main du barman avait à peine quitté le verre nouvellement servi que celle d'Alec l'attrapa pour en prendre une gorgée. C'était bien là une preuve qu'il avait menti lorsqu'il avait offert son verre à Chloe: il était improbable qu'il n'y ait pas du tout touché avant de le lui donner.

-Tu dois avoir l'habitude, de toute manière...que les gens te payent à boire, je veux dire. Parce que t'es jolie. Les filles qui sont belles ont le moooonde à leurs pieds...

L'homme blonde ne parlait pas exagérément fort si on considérait les bruits ambiants et la musique dans le bar, mais il ne se forçait pas pour être discret. C'était un signe de son état d'ébriété un peu avancé. Un autre signe indéniable était l'absence de sa canne protectrice. En effet, il avait oublié celle-ci dans sa voiture en arrivant au bar et il n'avait pas pensé, depuis, à aller la chercher. Pourtant, il avait bel et bien ressenti une gêne en se déplaçant. Se vautrer dans la douleur en s'engourdissant l'esprit avait cependant été trop urgent pour qu'il prenne le temps de comprendre ce qui lui manquait dans l'immédiat.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Mar 28 Avr - 22:10

Quand on avait des milliers d'années, il devenait difficile de ne pas être blasé de tout. Après avoir vu tant de choses, vécu tant d'événements et rencontré tant de personnes différentes, il fallait chercher loin et bien afin de trouver quelque chose de nouveau. Il était facile sinon de s'ennuyer. Bien sûr, les temps avaient bien changé depuis la naissance de Hel. Et pour certain dieux, observer ces changements étaient suffisamment exitants pour ne pas s'ennuyer. Mais ce n'était pas assez pour la déesse nordique. Elle avait besoin de plus que d'être seulement spectatrice, elle voulait faire partie de l'action et du changement. Elle voulait changer le monde, pas le voir changer. Le monde d'aujourd'hui avait plus de richesses, de technologies et de moyens pour parvenir à ses fins que celui que Hel connaissait. Par contre, les gens qui le peuplaient maintenant se ressemblaient tous. Ils conduisaient des cercueils de métal qui leur permettait de se déplacer entre leur maison, située dans un quartier ou toutes les maisons étaient en rangées bien alignées et qui se ressemblaient toutes, et leur bureau ou ils travaillaient huit heures par jour dans un cubicule parfait parmi tant d'autres.

Hel essayait de ne pas repenser à son passé, à son ancien royaume, à ce que son père lui avait fait, car cela lui faisait mal. Elle voulait aller de l'avant et commencer quelque chose de nouveau. Un nouvel empire, un nouveau royaume, une nouvelle vie avec son père. Elle ne pouvait donc pas rester dans le passé. Accrochée dans les ronces de son ancienne vie, elle ne pourrait pas avancer. Elle devait se sortir de là, même si cela voulait dire de s'écorcher la peau à certains endroits. Mais malgré toute sa volonté, elle repensait souvent à ce que sa vie était avant son passage dans le monde des humains. Chaque fois, son coeur battait plus vite et ses poings se serraient si fort que ses jointures devenaient blanches. Chloe était rancunière. Elle n'oubliait jamais ce que les autres lui faisait, surtout pas ceux qu'elle aimait. Souvent, une fois la poussière retombée, elle finissait par reparler à ceux qui lui avaient fait du mal, mais elle leur en voulait toujours un peu...

Chloe s'était fait son look préféré. Ses cheveux lâches, bouclés seulement dans le bas tombaient parfaitement sur ses épaules, les yeux maquillés en noir et ses lèvres colorées en rouge. Elle avait voulu se donner des allures de femme fatale. Hel portait une robe noire avec des trous sur le côté qui laissait voir la peau juste au dessus des hanches. La robe avait de la cuirette sur le devant du bustier et elle descendait en pic dans la jupe, jupe de princesse d'ailleurs avec une crinoline noire qui dépassait et qui lui arrivait un peu en haut des genoux. Elle portait des escarpins rouges lustrés et de longues boucles d'oreilles argentées qu'Alec lui avait offertes du temps de leur idylle et elle s'en voulait de les avoir choisi ce soir là. Si elle avait su, elle en aurait mis d'autres...


-Miss Harrison...drôle d'endroit pour venir parader.

-Moins que pour venir créer des bijoux...


Alec avait été à l'époque un de ceux qui sortaient de la masse, qui lui donnait envie de continuer à chercher le beau et l'extraordinaire afin d'éviter de se noyer sous l'ennui et les banalités. Il avait été sa bouée de sauvetage. Puis, il était reparti, la laissant couler lentement dans les horreurs de la vie...


-Je n'y ai pas touché encore.

Chloe n'hésita pas à prendre le verre, qu'elle engloutit en une seule gorgée avant de reporter son attention sur Alec. Il avait l'air préoccupé, un peu détruit. Ses yeux ne brillaient plus comme ils avaient l'habitude de le faire.

-Te gêne pas pour boire. Je dois être le seul de ce bar à avoir les moyens de te payer à boire...mais chuuuuut...faudrait pas les insulter. 'Sont pas tous commodes.

-Merci, mais pour ta gouverne j'ai aussi les moyens de me payer à boire moi-même.


Quand le barman apporta le nouveau verre à Alec et qu'il en prit une gorgée presque instantanément, Chloe eut un demi sourire en coin et leva les yeux au ciel quelques secondes. Vu la vitesse avec laquelle il s'était lancé sur son verre, il était impossible qu'il n'ait pas touché à celui que Chloe avait bu. Une chance qu'elle n'était pas du genre dédaigneuse.


-Tu dois avoir l'habitude, de toute manière... que les gens te payent à boire, je veux dire. Parce que t'es jolie. Les filles qui sont belles ont le moooonde à leurs pieds...

-Je profite de ton état d'ébriété pour te dire que je n'étais pas assez jolie pour que tu veuilles quelque chose de sérieux avec moi...


Chloe s'étira en se collant obligatoirement à son interlocuteur pour pouvoir aller voler le verre à Alec, puis elle le but d'une traite et en commanda deux autres au barman, fière de son coup.

-Mais bref, je crois sentir une certaine amertume envers les belles filles... je me trompe?

Chloe avait bien sur appris sa rupture avec Gabrielle Englebert, mais elle jouait les innocentes pour voir ce que le dieu romain lui apprendrait de son propre gré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORBIS NON SUFFICIT
avatarAlec V. Fleming


Messages : 261
Date d'inscription : 26/07/2013
Emploi/loisirs : Dirigeant de Volcano Designs


Feuille de personnage
Phobie: N'avoir aucune valeur
Ambition secrète: Se sentir aimé

MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Jeu 28 Mai - 20:35

Vulcain ne se berçait pas d'illusions à son propre sujet. Il savait bien qu'il était pathétiquement faible et qu'il manquait autant de courage que de volonté. Il n'ignorait pas son incapacité à se relever et à avancer: il se laissait consciemment couler. Toute sa vie, sa propre personne lui avait parue sans valeur. Quel monstre ne méritait pas l'amour de sa propre mère? En le jetant du haut des cieux, Junon avait brisé bien plus que le corps de son fils. Elle lui avait dérouté l'esprit en lui infligeant l'éternelle certitude qu'il n'avait aucune réelle importance.

L'amour de Vénus lui était apparu comme un paquebot le secourant de sa dérive. Il l'avait porté et lui avait donné une voie. Il s'y était accroché de toutes ses forces, préférant couler avec celui-ci que s'en séparer, car il préférait tenir une épave contre son coeur que rien du tout. Il en était là, aujourd'hui, ses pensées toutes recroquevillées autour d'une ruine deux fois saccagée, et il lui semblait que rien ne pouvait lui faire relever la tête. De toute manière, il n'avait pas envie de bouger. Il préférait l'immobilité et la souffrance lente des jours vides qui se succèdent à l'effort colossal qu'il lui faudrait pour essayer d'améliorer son sort. Il était tout simplement incapable d'agir. Il y avait des siècles qu'on l'avait détruit et, tout seul, il ne savait pas comme tenir tous ses morceaux ensemble. Il ne pouvait pas, en plus, tenter d'avancer.

Alec s'efforçait néanmoins de survivre. S'il tolérait facilement de se sentir à moitié mort, il ne supportait pas l'idée de mourir. S'il continuait à exister, il avait encore une chance de prouver que sa mère avait eu tort de le rejeter et que sa laideur passée ne s'étendait pas jusqu'à l'intérieur de lui. Si son reflet dans les yeux des autres démontrait une grande confiance, cela lui faisait une petite victoire, une illusion pour coller des morceaux les uns avec les autres.

Ce soir-là, il avait déplacé son naufrage quotidien dans un bar où s'engourdir l'esprit et les sens. Il y était assez bien parvenu jusqu'à présent. Les contours étaient flous, autant pour ce qui était des objets l'entourant que pour ce qui concernait ses propres pensées.


-Moins que pour venir créer des bijoux...

-Je ne c...


Non. Il n'allait pas dire cela. L'alcool avait failli lui faire échapper son arrêt total d'inspiration. Il ne fallait surtout pas que cela se sache.

-Merci, mais pour ta gouverne j'ai aussi les moyens de me payer à boire moi-même.

À cet instant, le dieu se souvint clairement de ce qui l'avait d'abord attiré vers Chloe lorsqu'il avait voulu la séduire: elle semblait forte et indépendante. C'était ce qu'il avait eu envie de détruire en la remarquant. À voir comment elle revenait vers lui sans le craindre après qu'il se soit joué d'elle, il était difficile de croire qu'Alec aurait pu parvenir à la briser.

-Je profite de ton état d'ébriété pour te dire que je n'étais pas assez jolie pour que tu veuilles quelque chose de sérieux avec moi...

Le dieu étouffa un petit rire et se tourna vers la jeune femme.

-Je ne m'intéresse pas aux filles parce qu'elles sont jolies. Les filles jolies se trouvent déjà bien assez intéressantes sans mon soutien.

-Mais bref, je crois sentir une certaine amertume envers les belles filles... je me trompe?


-Pers...picace jeune fille!

Alec perdit un peu le fil de ce qui se passait, quelques secondes, l'alcool embrouillant son esprit. Ses pensées revinrent à Vénus alors qu'il essayait de retrouver le sujet de la conversation, les yeux rivés devant lui sans vraiment regarder Chloe.

-C'est...c'est juste que...mon mariage...J'ai perdu la femme que j'ai aimée..et...et...c'est ma faute et je le sais. Je lui ai menti et caché des choses lorsque j'ai eu ma chance de rattraper mes erreurs...Et maintenant, elle est avec un autre homme... Et je me demande tout le temps si elle aurait pu me pardonner si elle avait su la vérité...

Il y avait bien peu de sens aux paroles du dieu éméché mais, pour lui, tout se suivait, car il connaissant chaque détail de cette histoire dont il ne crachait que quelques bribes décousues à une jeune femme que cela ne concernait pas du tout. Il ne réalisait pas les risques qu'il prenait, ni comment la mention d'un mariage dont personne n'avait entendu parler pouvait paraître bizarre. Tout au long de sa tirade, il s'était affaissé et, à la fin, il s'était retrouvé mollement appuyé au comptoir du bar, le regard fixe et le bout de doigts frôlant son verre. Il avait suffisamment bu pour laisser sortir ce genre d'imprudence, mais pas assez pour tout oublier et il y avait de fortes chances pour qu'il ait des regrets le lendemain sur ce qu'il racontait ce soir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Ven 6 Nov - 0:36

Si Chloe avait été un homme, elle aurait voulu être gai, pour avoir quelque chose qui la sorte de l'ordinaire. Tous les hommes heteros et blancs étaient presque la même personne. Rien ne les caractérisaient vraiment. Du moins ceux que Hel avait croisés de près ou de loin. On dirait des clones parfois. Et donc, être un homme, la déesse nordique aurait voulu sortir de la masse. Chloe aimait les défis. Elle aimait faire bouger les choses, influencer les autres et changer des vies. Et si elle avait été humaine, ou du moins gentille, elle aurait aidé à grande échelle et pour vrai. Donc, elle aurait profité de son orientation sexuelle différente de la majorité pour faire bouger les choses pour les droits de la communauté gaie. Elle aurait été la Harvey Milk de sa génération.

Mais en même temps, elle aimait être une femme. Les gens ne se méfiaient pas d'elle. Ils la croyaient sans défense et sans mauvaises intentions. Elle pouvait jouer les niaises, les allumuses, les autoritaires ou tout ça à la fois. Et personne ne se posait de questions c'était juste normal.


-Je ne m'intéresse pas aux filles parce qu'elles sont jolies. Les filles jolies se trouvent déjà bien assez intéressantes sans mon soutien.

-Pfff! Oh oui bien sûr, une fille laide attirerait tout autant ton attention qu'une jolie... C'est presque pas inultant ce que tu dis...


Chloe en connaissait assez sur Alec pour savoir quil aimait d'abord et avant tout les choses qui étaient jolies. Sinon, il ne ferait pas de bijoux. Et il ne serait pas dans le domaine de la mode. Chloe le regarda en se tournant de trois quart sur son tabouret et elle lui trouva quelque chose de changé. Quelque chose qui n'était pas là les autres fois, mais qu'elle pouvait clairement sentir ce soir. Elle avait de la difficulté à cerner ce qui était changé vu les nombreuses distractions du bar et de sa conversation. Mais elle ne le laisserait pas partir avant d'avoir mis le doigt dessus. Elle se tourna complètement face vers lui, même s'il restait face vers le bar, et elle analysa la situation et ce qu'elle sentait de nouveau.


-C'est...c'est juste que... mon mariage... J'ai perdu la femme que j'ai aimée... et... et... c'est ma faute et je le sais. Je lui ai menti et caché des choses lorsque j'ai eu ma chance de rattraper mes erreurs... Et maintenant, elle est avec un autre homme... Et je me demande tout le temps si elle aurait pu me pardonner si elle avait su la vérité...

Chloe avait toujours trouvé que tout était plus facile pour les hommes. Dans notre société, les hommes pouvaient penser à leur carrière en premier lieu, ils étaient payé plus cher pour un même emploi, ils n'avaient pas à être bien mis, ils n'étaient pas obligés de s'épiler ou d'aller chez la coiffeuse tous les mois. On ne regardait pas si leurs accessoires étaient agencés avec leurs vêtements, on ne leur demandait pas de bien se tenir et d'être posé. Ils ne devaient pas voir au bon fonctionnement du foyer et de la famille, ils ne devaient pas retenir tous les rendez-vous ou enfiler des tenues moulantes et aguichantes pour réussir à séduire. Bref, les hommes l'avaient plus facile que les femmes. Et Hel avait pu le remarquer même du temps d'Asgard. Ses frères avaient eu leur royaume en ne faisant pas grand chose, tandis qu'elle avait été obligée de prouver sa valeur à son père pour avoir le sien. Et encore, il lui avait donné le plus sombre et le plus loin...

Alors, de voir Alec se plaindre et se lamenter ne l'impressionnait ni ne l'attendrissait. Mais alors pas du tout, au contraire. Elle avait envie de le prendre par les épaules et de le secouer violemment comme un cocotier. Elle prit une grande inspiration pour contenir ses envies de violence, mais elle ne put retenir sa main qui alla rapidement se déposer derrière la tête d'Alec. Elle venait de le frapper et elle ne se sentait même pas mal.


-Bouhouhou. Pauvre enfant !

Chloe fit semblant d'essuyer les larmes sur ses joues.

-La vie c'est pas une tragédie grecque. La Terre n'arrête pas de tourner ou tout le monde n'est pas obligé de mourir au troisième obstacle. Oui, c'est triste, celle que tu croyais être la femme de ta vie t'a laissé tombé parce que tu as été con, mais penses tu que de t'apitoyer sur ton sort va te la ramener?

Chloe le secoua et le força à se relever pour s'asseoir droit.

-Que crois-tu qui l'a séduit au départ ? Toi en larve gémissante complètement bourrée ou ton côté mâle alpha déterminé, fonceur et créatif ? Et que crois tu qui pourra la séduire à nouveau? Rester ici et te plaindre pendant des mois ou te botter le cul et essayer de la ravoir?

Chloe prit le visage d'Alec entre ses doigts et le fit la regarder.

-Parce que si c'est vraiment la femme de ta vie, l'autre ne veut rien dire et tu ne devrais pas le laisser se mettre entre vous deux.

Chloe regarda attentivement Alec quelques secondes et compris soudain ce qu'elle décelait.

-L'amour vaut la peine qu'on se battre pour...

Chloe chercha du regard ce qu'Alec avait de changé, ce qu'il lui manquait. Elle chercha sa canne et remarqua qu'il ne l'avait pas. Cela devait être elle qui camouflait les pouvoirs de dieu d'Alec. Chloe croyait bien ne jamais l'avoir vu sans, avant aujourd'hui. C'était sûrement cela. Elle hésita à lui en parler, elle venait déjà de lui brasser la cage pas mal, si elle en rajoutait avec cela, il allait sûrement partir en exil. Et comme elle était plutôt en quête d'alliés, elle devait être stratégique. Chloe était toute fébrile de sa découverte et avait hâte de le raconter à son père.

Le barman était venu lui remplir son verre chaque fois qu'il était vide et donc, Chloe finit son énième verre et celui d'Alec qui en avait visiblement trop pris, puis appela un taxi.


-Allez monsieur Fleming, le bar est fermé pour vous pour ce soir. Le taxi s'en vient.

Elle l'aida à se lever et utilisa légèrement son pouvoir de maîtrise marionnette pour l'empêcher de s'écraser contre elle. Elle attendit le taxi avec lui, en silence, ne sachant quoi parler d'autre que de sa canne perdue. Quand le taxi arriva finalement, elle regretta de ne pas pouvoir profiter davantage de la situation. Elle l'aida à entrer dan le taxi et à s'attacher. Comme elle voulu se relever pour sortir, sa main glissa, elle perdit sa prise et elle retomba à demi sur Alec, un bras autour de sa nuque et le visage dans son cou. Elle resta là quelques secondes avant d'éclater de rire et de se coller un peu plus sur Alec en riant. Elle reprit rapidement ses esprits et se releva.

-Bon, allez, bonne nuit Cendrillon.

Elle referma la porte, regarda s'éloigner le taxi, s’appela un nouveau taxi pour elle-même et texta son père dans la même minute.


[DONE! Smile ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ORBIS NON SUFFICIT
avatarAlec V. Fleming


Messages : 261
Date d'inscription : 26/07/2013
Emploi/loisirs : Dirigeant de Volcano Designs


Feuille de personnage
Phobie: N'avoir aucune valeur
Ambition secrète: Se sentir aimé

MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ) Ven 6 Nov - 13:49

Vulcain avait l'inertie comme mécanisme de défense. Plutôt que répliquer, essayer d'avancer ou se mettre en colère, il devenait complètement inutile et vide. Toute motivation le quittait et il ne faisait rien, ou presque, pour éviter de tomber dans un état moelleux et terne. Il préférait le confort d'un malheur uniforme et invariable au risque de se blesser encore plus profondément. Il lui en fallait beaucoup pour se résoudre à se remettre en marche. Ainsi, suite à ce nouvel échec amoureux avec Vénus, il s'était laissé aller et ne cherchait même pas un moyen de retrouver un intérêt à sa vie. Il attendait, mais il ne savait pas exactement ce qu'il espérait.

Il y avait quelques années, c'était l'envie de se venger qui lui avait fait refaire surface. Il avait choisi de faire payer toutes les femmes pour le mal que lui avait fait celle qu'il avait aimée par-dessus tout. Aujourd'hui, si une pensée l'effleurait à ce sujet, elle ne faisait naître aucune satisfaction en lui. Il avait perdu beaucoup de temps à cette époque. Il savait maintenant que le monde entier n'était pas à blâmer pour son incapacité à convenir à Vénus. Vulcain n'était tout simplement pas à la hauteur et il ne l'avait jamais été. Il avait aussi démontré n'être au niveau d'aucune des femmes dont il s'était joué. Celles-ci lui avaient offert leur coeur et, sur le moment, il s'était sadiquement réjoui de le piétiner. Maintenant, il s'en voulait d'avoir profané ce qui, pour elles, s'était rapproché d'un acte de courage, une bravoure que lui-même ne possédait pas et ne se découvrirait certainement jamais.

Pouvait-on apprendre à se débarrasser de sa lâcheté? Était-ce possible de faire taire une veulerie vieille de plusieurs siècles si on y mettait suffisamment de volonté? Vulcain n'avait pas envie de vérifier, car il doutait de sa ténacité et redoutait l'échec. Il commençait d'ailleurs à  être spécialiste dans ce dernier domaine.


-Pfff! Oh oui bien sûr, une fille laide attirerait tout autant ton attention qu'une jolie... C'est presque pas inultant ce que tu dis...

-Ravi de t'avoir insultée.

Il lui servit son sourire le plus acide, avant de perdre le fil de ce qui se passait. Peut-être avait-il trop bu. Habituellement, les gens le laissaient tranquille. Un homme de forte carrure qui buvait seul n'attirait que peu d'importuns.

Puis, ce fut l'avalanche de confidences. Il avait évidemment exagéré sur l'alcool, ce qui lui faisait régurgiter des aveux qui n'auraient jamais franchis ses lèvres s'il avait été dans son état normal. Vulcain ne vit pas la claque venir et fut sonné, non pas par le geste lui-même, mais par la surprise qu'il fit naître.


-Tu viens de me frapp…

-Bouhouhou. Pauvre enfant ! La vie c'est pas une tragédie grecque. La Terre n'arrête pas de tourner ou tout le monde n'est pas obligé de mourir au troisième obstacle. Oui, c'est triste, celle que tu croyais être la femme de ta vie t'a laissé tombé parce que tu as été con, mais penses tu que de t'apitoyer sur ton sort va te la ramener?


En bon dieu romain, il eut une grimace automatique à l'allusion à la Grèce. Un peu ramolli par l'acool, il coopéra quand Chloe le força à se lever.

-Que crois-tu qui l'a séduit au départ ? Toi en larve gémissante complètement bourrée ou ton côté mâle alpha déterminé, fonceur et créatif ? Et que crois tu qui pourra la séduire à nouveau? Rester ici et te plaindre pendant des mois ou te botter le cul et essayer de la ravoir?

...Essayer de ravoir Vénus? Cette fille était complètement folle. C'était évident. Il avait déjà perdu Vénus DEUX FOIS. Il avait prouvé à quel point il était pitoyable, non? Il fut néanmoins incapable de répliquer à la belle brune parce qu'il savait qu'elle n'avait pas tout à fait tort.

-Parce que si c'est vraiment la femme de ta vie, l'autre ne veut rien dire et tu ne devrais pas le laisser se mettre entre vous deux. L'amour vaut la peine qu'on se battre pour...

À quel point avait-il mal jugé la belle mannequin lorsqu'il l'avait choisie comme prochaine victime, à l'époque? Il l'avait imaginée insensible et froide, et voilà qu'elle défendait l'amour avec une ferveur qu'il n'avait même jamais vue chez son propre fils, le dieu de l'amour. Il fallait tout de même souligner qu'il n'avait que rarement eu de grandes discussions avec Cupidon… Néanmoins, Chloe le surprenait, ce soir, suffisamment pour qu'il ait envie de donner du crédit à ce qu'elle racontait. Il faudrait qu'il réfléchisse à ce qu'elle venait de lui dire.

-Allez monsieur Fleming, le bar est fermé pour vous pour ce soir. Le taxi s'en vient.

Il ne répliqua pas qu'il pouvait très bien se débrouiller tout seul. Il n'avait pas assez bu pour se faire croire qu'il n'avait pas bu tant que cela. Il ne chercha pas quoi lui raconter en attendant le taxi. Il était occupé à se repasser toute leur discussion.

Tout à fait capable de s'attacher lui-même, il laissa Chloe le faire pour lui, tout de même amusé par sa gentillesse inattendue. Soit il l'avait vraiment mal jugée, soit elle lui réservait une horrible surprise pour plus tard.

Il ferma les yeux lorsqu'elle se colla à lui. Il y avait un bon moment qu'il n'avait porté intérêt à une femme et la proximité de la belle brune lui fit un effet indéniable, surtout en considérant certains souvenirs de leurs nuits. Alec savait exactement ce qu'il manquait en n'invitant pas Chloe à le raccompagner chez lui.


-Bon, allez, bonne nuit Cendrillon.

-Toi aussi, citrouille.


Oui, il avait choisi l'élément le moins flatteur du conte. Il avait bien le droit après toutes les remarques de la jeune femme sur sa vie. De plus, il éprouvait un certain plaisir à se moquer d'elle depuis leur toute première discussion. Son sourire s'effaça une fois le premier coin tourné lorsqu'il posa machinalement la main sur le banc de la voiture, à la recherche de sa canne. Naturellement, il ne la trouva pas. Il ordonna au taxi de revenir au bar et, une fois sur le stationnement, il remarqua sa propre voiture alors qu'il allait entrer dans le bar pour y chercher sa canne. Il s'y arrêta et y découvrit sa canne. Un poids phénoménal vint lui écraser la poitrine alors qu'il réalisait qu'il avait passé la soirée sans celle-ci.

Une fois de retour dans le taxi avec sa canne, il retourna sans cesse la même question dans son esprit : Chloe Harrisson avait-elle remarqué son essence divine?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: For Your Eyes Only (TERMINÉ)

Revenir en haut Aller en bas

For Your Eyes Only (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Quartier Grey :: Bars et tavernes-