AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le plus merveilleux temps de l'année [Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Everybody's Fool
Cameron Evans


Messages : 1189
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Assistant chez Venus Industries


Feuille de personnage
Phobie: Être un monstre
Ambition secrète: Redevenir humain

MessageSujet: Le plus merveilleux temps de l'année [Kyle] Mer 23 Nov - 19:02

Cameron fit nerveusement tourner les boules de Noël accrochées à sa fenêtre et caressa d'un geste absent les lumières colorées qui scintillaient de toutes les couleurs. Tout était en place. En plus des décorations – qui n'avaient pas quitté leur boîte depuis la mort de Kyle et que le vampire avait ressorti cette année parce que son ami lui avait souligné à quel point il aimait la magie des fêtes – et de la table mise comme dans les grands restaurants, une douce musique créait une ambiance de Noël dans son appartement.

Cameron avait vu le retour de Kyle comme l'ultime solution qui allait redonner un sens à son existence et régler tout ce qui ne fonctionnait pas bien dans sa vie. Toutefois, comme sur bien d'autres sujets, le vampire avait eu tort. Le retour de Kyle n'était rien de plus que ça: le retour de Kyle. Oh, bien sûr, ravoir cette personne si spéciale à nouveau auprès de lui faisait une grande différence. L'autre homme apportait à Cameron une sorte de sérénité dans la tempête qu'était son quotidien – pas une vraie tempête, à première vue, mais le vampire percevait facilement une douce brise comme une violente rafale. Il ne s'agissait pas du tout d'un bouleversement total qui faisait disparaître tout le reste comme l'avait naïvement espéré Cameron. L'angoisse qui collait à ses moindres réflexions ne s'était pas tue même si la présence de Kyle arrivait parfois à la réduire à un simple murmure, et la certitude d'être mauvais, elle, sifflait beaucoup plus fort maintenant que le vampire avait une personne à décevoir.

Frederik Holmes était le seul autre ami proche de Cameron et celui-ci avait déjà abandonné l'idée de ne pas le décevoir. Il n'était pas en paix avec cette certitude et il se savait capable des plus grands efforts pour éviter qu'elle se concrétise mais, au fond de lui, il savait que ce n'était qu'une question de temps. Frederik avait démontré un forme de curiosité qui finirait probablement par faire perdre patience à son mentor un jour. De plus, Cameron se sentait responsable de lui à la manière d'un grand frère puisqu'il l'avait transformé et il était profondément convaincu qu'il n'arriverait pas à être à la hauteur sur le long terme. Cette résignation était absente de sa relation avec Kyle. Il devait éviter de le décevoir à tout prix.

Juste avant la mort de Kyle, les deux hommes avaient passé la nuit ensemble et, au matin, Cameron était parti sans laisser d'explication. Il avait même prévu quitter la ville, ce jour-là, et ne jamais revenir. Il avait voulu s'éloigner le plus possible de cet ami qui, visiblement, était maintenant trop attaché à lui pour qu'il puisse l'épargner s'il commettait des erreurs – et il en commettait toujours. Bien sûr, c'était là une idée stupide et il s'en était vite aperçu. Cameron avait voulu revoir son ami et lui expliquer plutôt que fuir. Il avait trouvé en lui suffisamment de courage pour envisager de lui expliquer toute la noirceur qui existait en lui depuis sa naissance et qui était dangereuse pour quiconque essayant de trop l'aimer. Il était prêt à lui dire qu'il avait attaqué et presque tué sa propre sœur, qu'il lui avait enlevé la musique, qu'il avait décidé de mourir, il y avait quelques années, parce qu'il n'en pouvait plus d'être une déception ou une menace pour toutes les personnes qu'il aimait trop fort.

Seulement, on était venu à la porte de Cameron avant qu'il ne puisse revoir son ami et on l'avait paralysé en lui annonçant que sa seule famille, maintenant qu'il avait quitté sa sœur pour la laisser en sécurité dans une autre ville, n'existait plus. Le corps Kate, la cousine du vampire, avait été retrouvé dans un état digne d'un film d'horreur et cette mort avait plus d'importance que toute vérité qui aurait eu envie d'éclater. Cameron s'était effondré et, pendant un temps, il avait même douté. Et si sa violence avait atteint un niveau supérieur? Il pouvait très bien avoir tué sa cousine et ne plus en avoir le souvenir. L'interrogatoire des policiers l'interrogeant à titre de suspect avait au moins eu de positif de prouver que Cameron avait un alibi. Il ne pouvait pas avoir tué Kate parce qu'il travaillait lorsque le meurtre avait été commis. Plus qu'échapper à la prison, c'était la libération du doute d'avoir assassiné sa cousine qui avait soulagé le vampire.

Puis, Kyle avait été emprisonné en secret – alors que Cameron pensait qu'il l'évitait simplement – et exécuté par le maire. Cameron avait appris que Chloe, son ancienne petite amie, avait partagé le corps de Kyle en secret. À ce sujet, il en savait encore très peu. Il avait été trop transporté de revoir Kyle pour le harceler de questions à son retour. Le temps avait ensuite passé, rendant les nouvelles questions plutôt étranges. Du moins, c'était ainsi que Cameron le percevait : s'il demandait trop d'informations, il risquait de blesser Kyle ou l'ennuyer. Il avait donc refoulé beaucoup de questions parce qu'il ne tolérait pas l'idée de perdre son ami de nouveau. Il sentait qu'il n'y survivrait pas.

Le vampire perçut l'ouverture de la porte du bâtiment grâce à son ouïe surdéveloppée et essaya de rester calme. Elle avait claqué sept fois durant la dernière demi-heure et, aucune fois, ce n'avait été Kyle. Il s'agissait probablement d'un voisin ou d'une personne leur rendant visite. Sauf que ceux-ci ne viendraient pas frapper à sa porte… Cameron bondit vers l'entrée de son appartement pour accueillir son ami.


-Joyeux presque Noël! lui dit-il en guise de salutation en le serrant dans ses bras brièvement. Je suis vraiment heureux d'être avec toi ce soir.

Il l'entraîna vers la cuisine, qui était jointe à la salle à manger.

-Bon, mes goûts de vampire sont parfois étranges, mais je pense que j'ai quand même réussi à cuisiner un truc pas trop dégueulasse. Et sinon, il y a un petit resto qui reste ouvert pour la nuit de Noël à quelques rues d'ici. Une pizza sauve souvent bien des vies!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le plus merveilleux temps de l'année [Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Quartier Empire :: Appartements, condos et lofts :: Appartement de Cameron Evans-