AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Mer 23 Jan - 17:33

I wanna wake up in a city that never sleeps.

Il était environ deux heures quarante. Drake Varner était plus tendu qu’à son habitude. Le jeune homme n’avait cependant pas du tout l’air stressé. Vu de l’extérieur, il semblait même totalement à son aise, voire même désinvolte, même s’il risquait une nuit en prison si on le trouvait dehors à cette heure. De plus, aussi près du mur de protection de la ville, les risques de croiser la police étaient encore plus grands.

Drake portait un jean de ton moyen et l’un de ses éternels hauts avec un message stupide. Celui de ce jour-là était rouge avec « Yo mama luvs me » en blanc sur le devant. Toutefois, son manteau de cuir noir cachait le vêtement. Dissimulé sur le coin d’un immeuble, le pirate informatique attendait en surveillant les alentours. Il n’avait pas du tout envie de se faire embarquer par la police, mais ce n’était pas la perspective d’être enfermé avec les criminels de New York qui le dérangeait le plus. Drake avait seulement peur de manquer son rendez-vous.

Une personne devait venir le rejoindre cette nuit-là. Celle-ci avait d’importantes informations à lui communiquer et il était préférable pour tout le monde que la rencontre ne soit pas reportée. La paranoïa chronique de Drake lui avait fait vérifier au moins trente fois que personne ne l’avait suivi, mais il n’était toujours pas persuadé d’être seul. Il connaissait assez les différents pouvoirs magiques que des sorciers et créatures pouvaient posséder pour éviter de sous-estimer les capacités des autres. Il se disait qu’il était très possible que quelqu’un l’ait suivi sans qu’il ne l’ait vu ou entendu et cette supposition le faisait paniquer. Néanmoins, puisqu’il s’agissait de Drake Varner, cette émotion négative était enterrée bien creux au fond de lui-même et il était impossible de la lire sur son visage ou dans son attitude, si ce n’était par ses regards dans toutes les directions. Ces derniers pouvaient toutefois passer pour de la simple prudence.

Un policier passa et Drake retint presque sa respiration, caché derrière une benne à ordures. Il savait que, la plupart du temps, les officiers de la loi n’étaient pas de simples humains. Il suspectait donc chaque policier d’être une créature magique ou un sorcier doué d’un talent utile à son travail. Et c’était sans compter les armes efficaces que les gardiens de la ville avaient le droit de porter et utiliser. Le jeune homme était présentement coupable d’errance en pleine nuit, et c’était suffisant pour qu’un policier décide de le frapper ou, tout de même moins probable, de lui tirer dessus.

Une fois l’officier plus loin, Drake inspecta le mur, un peu plus loin. Énorme et infranchissable, il était supposé protéger la ville d’hypothétiques envahisseurs. À ses yeux, il s’agissait tout autant d’un moyen bien réfléchi pour emprisonner à New York quiconque risquait de nuire à son gouvernement. Il se considérait chanceux de faire partie des rares personnes pouvant entrer et sortir de la ville, mais il savait qu’il ne profitait de cette quasi-liberté qu’en rendant des comptes à un autre gouvernement. Il avait au moins conscience d’être un pion. Cela lui laissait une certaine longueur d’avance. Il savait que, s’il venait à gêner ceux pour qui il travaillait, au mieux, ils ne répondraient plus de lui et l’abandonneraient à son sort. Plus vraisemblablement, ils l’élimineraient pour effacer toute preuve. Il se tenait donc prêt.

Parfois, quand il songeait à comment les gens ordinaires n’étaient pour leurs dirigeants que du bétail, il avait un peu la nausée. On leur cachait tellement de choses, on prenait dans leurs poches, on les manipulait… Drake essayait de ne pas y penser. Il se concentrait sur son travail ou sur son ordinateur ou, encore, il s’étourdissait dans une fête ou en draguant une personne intéressante. La vie était beaucoup plus agréable pour les inconscients et c’était après l’avoir compris que Drake avait décidé de s’impliquer le moins possible dans toute notion de morale.

Le policier était hors de vue lorsque les muscles de l’espion se tendirent. Un bruit [je vous laisse choisir lequel] venait de lui indiquer qu’il n’était probablement plus seul. La main dans la poche de son manteau se resserra sur le pistolet qu’il avait apporté avec lui. Il espérait ne pas avoir à s’en servir mais, s’il le fallait, il n’hésiterait pas. Personne n’aurait la peau de Drake Varner à moins que ce soit devant une foule, comme un grand spectacle dont plein de gens se souviendraient toute leur vie. Un coin sombre anonyme ne lui suffirait certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Jeu 24 Jan - 15:21

Chloe se rendait au lieu de rendez-vous, qu’elle avait elle-même organisé avec Blue_Krait, le cœur léger et un sourire magnifique sur son visage. Depuis le bal de Noël àl’hôtel de vielle, Chloe avait longuement pensé à ce personnage coloré. Elle n’avait pu être certaine à cent pour cent de l’identité de celui-ci qu’après plusieurs semaines. Il s’était toujours bien caché et protégé et les choses n’avaient pas changé. Il lui avait fallu du temps pour le retrouver en encore plus pour réussir à le faire sortir de sa tanière. Elle avait prétexté d’avoir des renseignements importants pour lui, mais c’était faux. Elle n’avait rien. Elle savait que Blue_Krait avait vérifié son identité et n’avait rien trouvé qui puisse montrer qu’on ne pouvait lui faire confiance. Et Chloe se disait que cela devait être pour cette raison qu’il avait accepté. Chloe avait l’air digne de confiance, mais il ne fallait pas toujours se fier aux apparences.

Il était largement passé l’heure du couvre-feu et elle aurait normalement couru un risque en s’aventurant ainsi la nuit, surtout près du mur de protection, mais il n’en était rien. Il y a quelques temps, (et cela se comptait en mois), une policière avait mystérieusement disparue lors de son tour de garde près du mur. Les journaux n’en ont pas parlé, parce que cela aurait trop apeuré la population et parce qu’elle était revenue quelques jours après, de toute façon. Mais Chloe était au courant de cet évènement parce qu’elle en était la cause. Elle l’avait choisie de sa taille et avec les mêmes caractéristiques physiques, l’avait attendue dans une ruelle sombre, puis l’avait endormie avec du chloroforme, l’avait amenée dans son usine, où elle l’avait bêtement tuée. Ensuite, elle avait été piraté le système informatique du centre opérationnel de la police, pour changer la photo de la carte d’identité de la jeune femme maintenant froide. Depuis, Chloe a une identité dans les Forces de l’Ordre de la ville et un uniforme de policière, pour passer inaperçu lors de ses sorties nocturnes. C’est donc ainsi habillée qu’elle se rendait au rendez-vous, sans craintes et sans remords.

Plus elle s’approchait, plus elle sentait son cœur battre vite. Oui, elle était nerveuse. Drake lui avait toujours fait un effet particulier et elle avait senti au bal que ce n’était pas de l’histoire ancienne. Ou alors elle était trop facile, ou alors il y avait réellement quelque chose qui se passait entre eux, à leur insu. Chloe n’était pas du genre à croire aux princes charmants et autres histoires fantastiques invraisemblables, elle avait passé l’âge et était désormais assez mature et expérimentée pour savoir que les hommes sont tous pareils. L’homme parfait, tel que pensé, décrit et imaginé par les contes pour les fillettes n’existe pas et même s’il existait, il serait gai! Chloe ne croyait donc pas qu’une seule personne était faite pour elle sur la Terre et qu’elle finirait par la rencontrer et ainsi tomber en amour pour le reste de ses jours. L’amour avait plutôt un gout amer, métallique et est brûlant. Elle ne se disait donc pas que c’était l’amour fou et plus puissant que tout qui les avaient fait de rencontrer à nouveau, après tout ce temps, mais pensait plutôt à une sorte de deuxième chance d’aller au bout des choses ensemble…

En chemin, elle avait croisé deux ou trois collègues, qui allaient en sens inverse ou qu’elle avait dépassé en chemin. Personne ne posait de questions, personne ne semblait se demander ce que cette jolie jeune policière faisait à la limite de la ville. Ils la saluaient tous et lui avaient tous fait ce qu’elle avait perçu comme leur plus beau sourire. Chloe trouvait cela plutôt plaisant de savoir que même habillée en uniforme plus ou moins avantageux, elle réussissait à attirer les regards et les sourires des hommes.

Une fois tout près du lieu de rencontre, Chloe décida de ralentir le pas et de se cacher le plus possible, question d’espionner un peu le séduisant Blue_Krait. Il était déjà arrivé et venait de sortir d’une cachette. Elle ne le voyait pas très bien, à cause de l’obscurité, mais elle devinait ses muscles et son corps. Il semblait habillé plutôt normalement et être sur ses gardes. Il avait vraiment pris un grand risque de venir ici, à cette heure, habillé en civil… Chloe devrait lui donner ses trucs de survie, éventuellement… Elle décida donc de s’approcher un peu plus, pour mieux l’observer, mais se prit le pied dans une bouteille de verre qui roula sur plusieurs mètres pour finalement arrêter son chemin dans une poubelle en métal et faire un bruit intense en la cognant. Chloe se disait qu’elle avait agi en débutante. Elle utilisa donc son pouvoir de maitrise marionnette tout de suite, car c’était sur que Drake l’avait entendue et elle ne voulait pas qu’il prenne peur en voyant la policière vers lui. Elle ne savait pas s’il était plus du genre à se sauver ou à attaquer et ne voulait pas prendre de chances.

Chloe figea donc Drake dans la position qu’il prenait et s’approcha le plus silencieusement possible. Ses souliers d’uniforme faisaient tout de même un petit bruit étouffé lorsqu’elle marchait. Une fois à sa hauteur, Chloe le contrôla encore une fois magiquement pour le pousser contre le mur, lui prendre les bras, les passer dans son dos et lui passer ensuite les menottes. Elle exerçait une pression dans son dos pour le maintenir face au mur, mais ce n’était rien de trop sérieux. Elle se monta ensuite sur la pointe des pieds pour rejoindre l’oreille de Drake et lui murmura :


-Alors… on traîne dehors passé le couvre-feu, jeune homme? Vous avez du culot...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Ven 5 Avr - 22:40

Drake faisait un bon espion parce qu’il était un excellent menteur. Il serait parfois même arrivé à se convaincre lui-même. Tout son corps participait à la tromperie, quelle qu’elle soit, que ce soit son expression faciale qui montrait l’émotion adéquate ou encore sa posture qui se modifiait pour s’accorder à ce qu’on devait croire. Drake Varner avait le mensonge dans le sang. Pour lui, ce n’était pas simplement un moyen de défense ou une manière de s’amuser – même s’il ne pouvait pas nier la pertinence de changer sa version de la réalité en cas de question embarrassante ni le plaisir causé par une réalité distordue par ses soins – il s’agissait d’un art et d’une discipline complexe qu’il maîtrisait presque à la perfection. Même si le sorcier savait se contrôler en la plupart des situations, il dissimulait un caractère brûlant qui pouvait lui jouer de très mauvais tours s’il lui échappait un peu. Heureusement pour lui et pour son emploi, Drake ne desserrait que rarement sa prise sur ses humeurs de feu. Il aimait beaucoup trop être au-dessus de ses affaires pour agir autrement.

Être espion demandait de la subtilité et, contrairement aux apparences, le jeune homme savait en faire preuve. Cependant, il ne faisait pas l’effort d’être furtif et rusé lorsque la situation ne l’exigeait pas. Il avait instauré une franche barrière entre sa vie professionnelle et sa vie sociale et, de même, avec sa vie personnelle qu’il dissociait complètement de ces deux dernières. Sa vie professionnelle était menée avec minutie et chaque mission était bien accomplie, souvent même au-delà des attentes entendues dès le début. Drake, malgré sa désinvolture apparente, aimait s’investir dans ce qu’il faisait s’il y voyait un quelconque intérêt. Sa vie sociale, composée de fêtes plus perverses et colorées les unes que les autres et de conquêtes moins sérieuses les unes que les autres, lui permettait de décrocher, de se sentir comme une petite vedette et de se détendre. Sa vie personnelle était faite de cliquetis et de lumières. Il n’y avait bien que devant un ordinateur que Drake Varner était totalement lui-même.

Drake avait conscience du danger, mais il avait tellement confiance en lui et en ses capacités qu’il le sentait comme irréel, lointain. Pour lui, le danger n’était qu’une notion abstraite qui touchait les autres et qui, parfois, le frôlait un peu. Le jeune homme n’avait pas peur d’être tué, car il prévoyait toujours mille fois ce qu’il devait faire pour chaque situation possible se présentant à lui. Il se savait exagérément consciencieux à ce sujet, mais il préférait se préparer mentalement à des dizaines de scénarios impossibles que de risquer de se faire buter. Il se sentait à la fois invincible et aussi fragile qu’un château de sable lorsque la marrée montait.

La bouteille de verre roula et l’espion souhaita que ce soit la personne avec laquelle il avait rendez-vous qui l’ait fait bouger. Il se félicita néanmoins d’avoir, comme à son habitude pour ce genre de cas, spécifié à cette personne que ce ne serait pas Blue_Krait qui serait présent au rendez-vous mais bien un type spécialement engagé par lui. Drake n’avait pas tellement envie de griller son identité secrète et surtout pas pour n’importe quel informateur plus ou moins utile. Il voulut d’ailleurs se retourner pour faire face à la personne qui arrivait, mais Drake s’aperçut qu’il était figé. Mais qu’est-ce que c’était que cette stupidité de corps qui refusait d’obéir? Son regard s’assombrit. Ce quelqu’un qui s’approchait devait exercer une sorte de contrôle magique sur lui. Le sorcier se concentra et, avec joie, constata que son pouvoir d’empoisonnement répondait à la perfection. Il recouvrit donc sa peau d’une fine couche de poison. Si l’autre personne s’approchait pour lui faire du mal et qu’elle le touchait, elle se prendrait une bonne dose de sirop de la mort.

Incapable de bouger, Drake sentit néanmoins des mains l’empoigner pour lui passer des menottes. La police. Eh merde… Un truand ou n’importe quel imbécile du genre auraient plus plu au jeune homme. Il aurait pu facilement se servir de son pouvoir pour se débarrasser rapidement du contretemps et pour être libre lors de l’arrivée de son rendez-vous. Avec la police, rien n’était jamais simple. Néanmoins, en lui mettant les menottes, le policier ou la policière avait dû toucher sa peau et, désormais, un poison mortel dansait dans ses veines. Drake en sentait la subtile musique au fond de lui.


-Alors… on traîne dehors passé le couvre-feu, jeune homme? Vous avez du culot...

Cette voix… Drake avait appris à reconnaître rapidement les voix et les visages. Il mémorisait les détails sur les gens quand il les rencontrait pour ensuite toujours savoir comment il pourrait se servir de telle ou telle personne si une situation d’urgence se présentait. Mais que faisait Chloe Harrisson avec des menottes près du mur de sécurité de la ville? Il s’agissait tout de même d’un drôle d’endroit pour se livrer à des pratiques sexuelles du genre.

-Tu peux me dire ce qu’une jolie mannequin comme toi fout avec des menottes dehors, alors que le couvre-feu est aussi bien passé pour toi que pour moi?

Si Chloe l’intriguait, car il savait qu’il la connaissait et, contrairement à ses habitudes, il n’arrivait pas à savoir d’où, elle l’énervait tout de même, cette nuit-là. Il n’avait pas besoin d’elle et il n’était pas d’humeur à s’adonner à de petits jeux pour le bon plaisir de la demoiselle. Une tâche l’attendait et il tenait à l’accomplir.

-Enlève-moi ces menottes, Chloe. J’attends quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Mer 28 Aoû - 15:03

Chloe se félicitait souvent de son audace et de son intelligence. Elle qui aimait élaborer des plans de survie et de drague. Elle était particulièrement servie à New-York, comparativement à San Francisco, où elle était avec Kyle, Cameron et Kate avant que les deux derniers ne tuent des femmes dans une ruelle, faisant fuir toute la bande dans une autre ville. Et quoi de mieux que la ville qui ne dort dormait jamais pour répandre le mal, la luxure et le vice parmi les citoyens? Ainsi, Chloe et Hel se battaient de plus en plus avec Kyle pour prendre le contrôle et faire comme bon leur semblait. En effet, depuis que Hel se trouvait à une certaine proximité de son père, elle avait l’impression d’être plus puissante. Et si, à San Francisco, c’était toujours Kyle qui décidait des allées et venues de son alter-ego, il advenait désormais que c’était maintenant plutôt Chloe qui contrôlait, grâce à la puissance de la déesse nordique.

Retrouver Drake avait provoqué chez Chloe une poussée de plaisir coupable. Un peu comme un enfant la veille de Noel, elle avait été plus énervante, sournoise et destructrice qu’à l’habitude. De plus, elle n’avait plus réussi à dormir tant qu’elle n’avait pas été certaine de bien avoir eu toutes les informations. Elle avait cherché partout et avait dû fouiller dans ses lointains souvenirs pour se rappeler comment bien pirater un système informatique, mais elle avait fini par mettre la main sur certains renseignements qui avait confirmé ses soupçons et augmenté ses palpitations. Blue_Krait jouait dans la cour des grands. Tout le monde le redoutait, tout le monde l’aimait. Un pirate informatique et un espion hors pair, il avait tout de suite charmé Chloe.

De se retrouver maintenant si près de lui et de son corps faisait tout drôle à la jeune femme. Elle avait sa main directement sur son bras, car elle avait glissé sa main sous la manche courte de son chandail. Elle pouvait sentir ses muscles se raidir, sous la pression des menottes, et en voulant se déprendre de son emprise. Chloe s’amusa alors à exercer une pression légèrement plus forte, pour le bloquer davantage. Elle était donc penchée sur lui, sur la pointe des pieds, le haut de son corps contre son dos, une main sur son bras et l’autre sur sa hanche. Elle avait son visage qui effleurait son cou et elle pouvait respirer son odeur. Il sentait bon, l’homme et le propre, c’était ce que Chloe préférait. Elle pensait pouvoir rester là longtemps, tellement elle commençait à être bien.Elle avait rêvé de ce moment longtemps. Drake et elle s’étant tellement souvent parlé et avaient partagé tant de choses virtuellement… Drake ne devait d’ailleurs pas connaître sa réelle identité. Et ne devait surement pas non plus savoir que Chloe savait qu’il était réellement Blue_Krait, puisqu’il lui avait fait croire que ce serait un entremetteur qui viendrait au rendez-vous… Chloe n’était pas dupe et elle savait que ce serait Drake lui-même qui se pointerait. Il ne fait pas assez confiance à qui que ce soit pour laisser ses affaires si précieuses entre les mains d’une autre personne que lui-même. Et donc, Chloe était là, son corps tout collé contre celui de Drake, elle se sentait vivante et en contrôle. Elle adorait ça, elle jubilait. Par contre, après quelques instants à peine, elle se sentit tout drôle. Elle sentait qu’il y avait une brûlure dans son corps, partout. Comme si son sang se réchauffait dangereusement. Elle ressentit également une vive douleur à la gorge et au cœur. Elle lâcha Drake, fit quelques pas en arrière et se plia en deux, sous l’effet de la douleur.


-Tu peux me dire ce qu’une jolie mannequin comme toi fout avec des menottes dehors, alors que le couvre-feu est aussi bien passé pour toi que pour moi?
-Je ne suis pas qu’une jolie mannequin… Je fais partie des forces de l’ordre de la ville, alors je me tiendrais tranquille si j’étais toi…


Chloe se releva péniblement et eut un éclat de rire. Il était vraiment trop désirable! Ainsi donc, il l’avait reconnue. Elle fut presque déçue, elle pensait pouvoir tenir le suspense plus longtemps, mais en même temps, cela la touchait qu’elle ait été assez importante pour qu’il daigne se rappeler quelques détails de sa personne. Et, au moins, il ne faisait toujours pas le lien entre Chloe et Hel, ce qui était plutôt une grande victoire pour elles. Elle respirait fort maintenant et avait eu de la difficulté à parler. La gorge de la jeune femme était de plus en plus sèche, ses veines de plus en plus chaudes et son cœur battait de plus en plus vite. Elle n’avait jamais rien vécu de tel, n’avait aucune allergie et n’était aucunement malade. Donc, elle sut tout de suite que c’était quelque chose de magique. Elle lança à Drake un regard meurtrier, c’était sur que cela venait de lui… Mais comment?


-Enlève-moi ces menottes, Chloe. J’attends quelqu’un.
-Pas avant que…


*MERDE!* Elle grimaça de douleur et se replia en deux, en se tenant la poitrine. Elle avait tellement mal qu’elle en aurait hurlé et pleuré, mais comme elle était orgueilleuse, elle se contenta de frapper aves son poing dans un conteneur en métal situé juste à côté d’elle.

-Pas avant que tu me dises ce que tu m’as fait, connard!

La douleur la rendait agressive. Elle sentait son cœur qui allait sortir de sa poitrine d’une minute à l’autre, le feu de ses veines se rendait de plus en plus dangereusement vers lui. De plus, elle avait de plus en plus de difficulté à respirer ce qui la faisait paniquer. Kyle avait bien des pouvoirs d’auto-guérison, mais comme il ne les maitrisait pas très bien, il devait être calme pour qu’ils fonctionnent à pleine capacité. Pour le moment, elle était tellement affolée qu’elle était persuadée de crever avant que ses pouvoirs réalisent qu’ils avaient quelque chose à régler. Elle tomba à genoux sous l’effet de la douleur et lança simplement à Drake un regard luisant rempli à la fois de supplications et de hargne…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Dim 3 Nov - 9:14

[Je suis un monstre de lenteur.]

Drake était bien content de ce petit dispositif dans sa nuque qui évitait que les télépathes puissent lire en lui. Paranoïaque comme il l’était, savoir que personne n’avait accès à ses pensées se révélait une source de bonheur béat. Néanmoins, il aurait aimé pouvoir trafiquer cette puce qu’on lui avait implantée pour lui donner d’autres caractéristiques. Il aurait souhaité qu’elle bloque aussi tous les pouvoirs entravant ou pouvant contrôler sa volonté. Il avait conscience qu’une simple puce électro-magique avait ses limites et que, par exemple, elle ne pouvait devenir un bouclier parant toutes les attaques magiques, mais il lui semblait que bloquer les intrusions psychiques de toutes les sortes n’était pas trop demandé.

L’espion détestait ne pas avoir le contrôle. D’ailleurs, avec l’informatique, il aimait justement arriver à jouer à être dieu avec quelques lignes de codes bien placées lui permettant de faire tout ce qu’il voulait. Être forcé à rester immobile le faisait déjà enrager, après seulement quelques secondes, de la même manière qu’il se mettait à bouillir de colère lorsque l’un de ses codes ne fonctionnait pas du premier coup. Drake Varner aimait les défis mais, en même temps, il détestait tout ce qui était trop difficile. C’était cela qui l’avait empêché de réussir à l’école. Il n’avait pas eu d’intérêt pour ces choses trop simples qu’on lui montrait, mais il n’avait pas eu envie de faire les efforts nécessaires pour prouver qu’il était capable d’autre chose que faire le cancre et, ainsi, être changé de classe. Il avait donc toujours eu la moyenne, de justesse, sans étudier et, parfois, en sautant quelques examens ou en choisissant de ne pas remettre un travail. Il n’en avait jamais rien eu à faire de l’école et n’avait obtenu un diplôme que sous les pressions de sa mère. Toutefois, cette dernière n’était pas arrivée à le convaincre de continuer la torturer jusqu’à entreprendre des études universitaires. Il ne fallait pas pousser.


-Je ne suis pas qu’une jolie mannequin… Je fais partie des forces de l’ordre de la ville, alors je me tiendrais tranquille si j’étais toi…

Quelle bonne blague. Drake en aurait ri s’il n’avait pas été aussi frustré d’être tenu à l’immobilité. Il avait bien entendu fait ses recherches sur Chloe Harrisson et il avait découvert toutes sortes de choses étranges qui auraient paru normales à quiconque ne possédait pas son expertise en informatique. Certains documents étaient trop beaux, trop léchés. Les informations sur la jeune femme semblaient légitimes, mais plein de détails trouvés dans les banques de données du gouvernement avaient fait comprendre à Drake que la belle mannequin avait beaucoup à cacher. Il n’avait pas encore trouvé quoi, mais il savait qu’elle avait inventé cette Chloe Harrisson quelques années auparavant. Donc, soit elle cachait ses propres crimes, soit elle se cachait de ceux de quelqu’un d’autre. Dans tous les cas, elle paraissait blanche comme neige à quiconque s’intéressait seulement rapidement à sa personne. Ses faux documents étaient très bien faits, à première vue, et Drake avait même failli se laisser prendre, mais son obstination et son besoin perpétuel de pousser ses recherches sur quoi que ce soit l’intéressant lui avaient permis de voir plus clair et de remarquer ces détails presque invisibles. Il n’en avait encore fait part à personne, préférant découvrir complètement de quoi il retournait avant de confronter ou dénoncer la jeune femme. De plus, avant toute chose, il devait se souvenir d’où il la connaissait et pourquoi elle lui avait semblé si familière lors de ce qu’il avait d’abord crû être leur première rencontre.

-Menteuse.

Il n’avait aucune preuve à lui fournir, mais il savait qu’elle mentait et le lui dire lui procurait une joie irrationnelle. Chloe l’avait forcé à être en prison dans son propre corps et il lui en voulait pour cela, suffisamment pour prendre le risque de la provoquer alors qu’elle avait clairement le dessus.

-Pas avant que…

Drake sourit. Ce qu’il y avait de si plaisant avec son pouvoir de poison était que les gens ne savaient jamais vraiment ce qui leur arrivait. Il ne leur avouait jamais que, s’ils ne l’avaient pas touché, ils seraient restés à l’abri. Le pirate informatique aimait garder des secrets et la nature de son pouvoir en était un qu’il chérissait grandement.

-Je n’ai même pas besoin de bouger pour être le plus fort. N’est-ce pas fabuleux?

Bon, fanfaronner n’était peut-être pas l’idéal en cette situation et Drake ravala d’autres remarques du genre en interceptant le regard noir de Chloe.

-Pas avant que tu me dises ce que tu m’as fait, connard!

Il conserva néanmoins un sourire satisfait à la limite de la condescendance.

-Tu es en train de mourir, Chloe. Le seul qui puisse te sauver, c’est moi…et je ne pourrai pas le faire tant que tu ne m’auras pas enlevé ces menottes et permis de bouger. Ensuite – et c’est seulement si tu agis assez vite pour que j’aie le temps de te sauver – on pourra discuter de ta manière d’aborder les hommes : elle ne me semble pas tout à fait au point.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Sam 18 Jan - 23:56

Je suis un monstre de lenteur encore pire... Pour me faire pardonner, voici:
 

Chloe aimait sa vie telle qu’elle était. Bien qu’elle aimerait parfois avoir plus de contrôle sur ses propres sorties, donc sur les moments et la durée des moments que Kyle lui permet de vivre, elle est heureuse de la vie qu’elle mène. Généralement, elle préférait prendre le visage et la renommée de Chloe Harrisson, afin de se rapprocher malicieusement de quelques personnages importants de la ville de New York, mais il lui arrivait également de se transformer en quelqu’un de complètement différent. Inconnue, inventée, différente, c’était ce qu’elle aimait faire à l’occasion. Sortir de sa routine habituelle, trouver de nouveaux moyens de torturer les gens, directement ou indirectement, se faire passer pour quelqu’un d’autre, oublier qui elle était le temps d’une soirée… Elle avait besoin de tous ces changements parfois. Les soirées passées sous une nouvelle identité étaient grisantes. Une nouvelle identité amenait de nouvelles règles, c’était donc un peu comme un nouveau jeu à chaque fois qu’elle se changeait physiquement. C’était ce qu’elle aimait : se donner des défis, dépasser ses limites. Chloe avait même parfois l’impression d’être encore plus sournoise et de se protéger elle-même en se faisant passer pour une autre. Elle devait cependant faire très attention de ne pas se mélanger dans ses histoires et ses mensonges. C’était pourquoi elle ne reprenait qu’en de rares occasions la même identité plusieurs soirs d’affilée. Elle créait un rêve, une illusion, un fantasme. Les hommes la désiraient, ne pensaient qu’à elle. Ils mettaient toute leur vie à l’envers pour cette belle inconnue, puis elle ne revenait jamais plus. Comme un mirage.

Ce qui était bien aussi dans cette technique était que ça lui permettait d’avoir le contrôle. Et Chloe Harrisson avait besoin d’avoir le contrôle. Elle devait sentir que c’est elle qui avait le plus gros bout du bâton. Elle devait pouvoir choisir chaque détail, chaque recoin de sa nouvelle création. Quand elle s’inventait une nouvelle identité, elle ne laissait rien au hasard. Tout était pensé d’avance et en profondeur. Chloe Harrisson aimait avoir le contrôle parce qu’elle n’aimait pas les imprévus et les surprises. Ainsi, tout était parfait. En prenant le contrôle de ses identités, donc, elle choisissait de quoi elle avait l’air et exactement qui elle était, faisant abstraction de Kyle ou d’un certain royaume nordique. Elle décidait par le fait même de son passé, de son histoire touchante, celle qui allait faire le mieux pleurer ses victimes. Elle pouvait également décider de quel type de personne elle contrôlerait avec telle identité. Elle contrôlait quand, ou et comment tout ce cirque commençait et se terminait. Elle était la seule dictatrice de ses mensonges, rien ni personne ne pouvait lui enlever les rennes. Elle était la directrice de ses supercheries, décidant tout de long en large et ne se laissant encore moins dicter sa conduite.


-Menteuse.

Chloe ressera légèrement son emprise sur Drake en riant, le coinçant ainsi un peu plus entre elle-même et le mur. Elle se fâchait souvent quand on ne la croyait pas et qu’on remettait en question tout ce qu’elle avait mis tant de temps et d’énergie à construire parfaitement. Elle lui mit également son insigne de policière sous le nez, avant de la ranger et de se reculer sous l’effet de la douleur, soudainement.

-Je n’ai même pas besoin de bouger pour être le plus fort. N’est-ce pas fabuleux?
-Tu te trouves drôle, peut-être, Varner?


Chloe sentait la douleur se propager à une vitesse folle. Si, au début, ce n’était qu’une étrange sensation, c’était maintenant insupportable. Elle sentait le mal se répandre encore plus vite que tout ce qu’elle avait subi comme douleur auparavant. Elle le sentait grimper, s’infiltrer dans ses veines, sur sa peau, partout. Elle avait l’impression de cuire, tellement elle avait chaud, mais aussi de se transformer en bloc de glace, tellement elle avait froid. Elle avait l’impression de fondre de douleur. Sa respiration était saccadée et de plus en plus douloureuse, elle s’était repliée en deux, en se tenant le bas du ventre et la poitrine. Elle avait l’impression que son cœur se durcissait de plus en plus. C’était horrible.


-Tu es en train de mourir, Chloe.
-Who don’t say?!
-Le seul qui puisse te sauver, c’est moi…et je ne pourrai pas le faire tant que tu ne m’auras pas enlevé ces menottes et permis de bouger. Ensuite – et c’est seulement si tu agis assez vite pour que j’aie le temps de te sauver – on pourra discuter de ta manière d’aborder les hommes : elle ne me semble pas tout à fait au point.


Chloe, qui ne voulait au départ que s’amuser un peu avec Drake, lui faire la blague du «je-t’arrêtes-juste-pour-te-faire-peur-un-peu-puis-je-te-relâche-et-on-rit», regrettait bien amèrement sa décision. Son seul moyen de s’en sortir vivante était un espion, geek et paranoiaque. *Et si jamais il doutait que c’était réellement moi… et ne me sauvait pas?* Ainsi, Drake avait des pouvoirs magiques de poison. Intéressant à savoir. Elle aurait préféré l’apprendre autrement qu’en risquant sa propre vie, mais quand même…  C’est avec la mâchoire serrée et les yeux emplis de rage vive que Chloe sortit son trousseau de clés de ses poches de pantalons. Elle eut un élan de douleur qui la fit se replier en deux et elle en échappa le trousseau par terre. Elle se dépêcha à le ramasser, puis à retirer les menottes à Drake. Les yeux luisants de larmes, à force de souffrance et de panique à l’idée de sa mort imminente, Chloe leva un regard à la fois suppliant et rempli de noirceur sur Drake.

-J’ai fais ma part du marché. La tienne maintenant… je t’en prie!

Chloe hurla presque sa dernière phrase, car un élan de douleur la fit de plier en deux encore une fois et grogner de douleur. Elle porta une main sur sa poitrine et y enfonça légèrement ses ongles dans sa peau. Elle avait peur pour son cœur, qui battait vite. Trop vite. Il ne lui restait plus rien que maintenant d’attendre et d’espérer que Drake ne soit pas le plus grand connard de la Terre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Dim 23 Mar - 12:39

Drake aimait les menottes en certaines occasions plus...intimes. Toutefois, il détestait être ainsi attaché et sous l'emprise d'une autre personne dans ce contexte pas du tout érotique. Le jeune homme n'aimait pas quand le contrôle de la situation lui échappait. Il faisait toujours le clown et agissait comme s'il ne se souciait de rien, mais il se savait capable de perdre la tête si on entravait sa volonté. Et c'était exactement ce que Chloe faisait ce soir-là: elle l'empêchait d'être libre et, de ce fait, de contrôler ce qui lui arrivait. Drake était donc au bord de la panique, mais cela n'altérait presque pas ses facultés cognitives. Celles-ci étaient seulement entièrement tournées vers le même but: se libérer de l'emprise de Chloe Harrisson.

Le pirate informatique leva les yeux au ciel quand la jeune femme lui montra son insigne.


-Parce que tu penses que je ne sais pas que ça se trafique?

Il soupira avant de laisser apparaître un demi-sourire. Il ravala la réplique supplémentaire qui lui venait, par prudence. Il sentait que Chloe était au courant de son talent pour l'informatique, mais il ne voulait pas lui confirmer qu'il avait été capable d'avoir accès à toutes les informations disponibles à son sujet. Il ne pouvait donc pas qualifier ses modifications sur son identité de « travail d'amateur ».

-Tu te trouves drôle, peut-être, Varner?

-Je suis l'être le plus comique que la terre ait porté, en effet.


Il n'avait ni ri ni souri. Il trouvait la situation plutôt sérieuse. Il faisait semblant de la prendre à la légère, mais il était assez anxieux de la conclusion de l'altercation avec Chloe. Il ne voulait pas la tuer...de là à dire qu'il ne lui voulait pas de mal, il y avait toutefois une marge. Cependant, Drake ne souhaitait aucunement laisser le cadavre de la jeune femme derrière lui, et ce, pour plusieurs raisons. Il n'avait jamais tué quiconque et ne comptait pas commencer ce soir-là, bien que sa survie lui importe beaucoup plus que celle de Harrisson. Il savait que les meurtres restaient souvent non élucidés à New York, surtout depuis les catastrophes suivant l'ouverture de la brèche, car ils étaient très nombreux et que beaucoup de meurtriers avaient pour mobile la simple colère ou encore une envie violente. Drake n'avait donc pas peur d'être retrouvé et accusé...mais quelque chose en lui voulait garder Chloe Harrisson en vie. Une partie de lui était un peu attachée à elle et, bien que cette idée le dérange terriblement, il ne pouvait complètement la refouler. Il ne savait pas pourquoi, mais il aimait bien Chloe.

Drake eut même envie d'aider Chloe à ramasser les clés qu'elle avait fait tomber, mais il se força à rester de marbre. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu'il devait lui montrer qu'il ne se laisserait pas dominer. À chaque fois qu'il la rencontrait, il sentait ce combat non avoué entre eux, ce besoin de se montrer le plus fort et le plus intelligent. Il sourit néanmoins en sentant les menottes quitter ses poignets.


-J’ai fais ma part du marché. La tienne maintenant… je t’en prie!

Il aurait pu se précipiter pour l'aider le plus vite possible, mais il choisit de la laisser souffrir un peu, pour qu'elle comprenne qu'il était dangereux. Chloe ne savait pas qu'elle n'était pas encore sur le point de mourir. Drake connaissait très bien le poison qui avait envahi l'organisme de la jeune femme et, si elle souffrait atrocement, c'était que l'effet meurtrier était encore à venir. Elle serait en danger seulement quand elle se sentirait bien. N'était-ce pas idéal?

-Attends, ma jolie...j'aurais une ou deux questions avant.

Il lui prit la main et lui envoya une toute petite dose d'antidote, pour ralentir les effets du poison.

-Comment cela se fait-il que tu sois toujours au mauvais endroit au mauvais moment? Juste quand j'attends un informateur, par exemple... Aurais-tu des informations à mon sujet qui devraient m'inquiéter?

Il lâcha sa main.

-Je t'ai donné une dose suffisante pour te tenir en vie encore quelques minutes. Si tu veux une dose qui élimine définitivement le poison, je te conseillerais de répondre à mes questions. Quand je serai satisfait de ce que tu me dis, je te fournirai cette dose avec générosité et bonne humeur. Je te souhaite que ma curiosité soit étanchée avant que le poison ne t'ait tuée.

Drake était désormais encore plus intéressé par Chloe Harrisson que par cet informateur qui ne viendrait probablement pas au rendez-vous qu'ils s'étaient fixés.

-Oh et...je veux ton nom de pirate informatique.

Il avait parlé avec une confiance proche de la condescendance. Il n'était pas du tout certain que Chloe était une pirate informatique, mais plusieurs indices convergeaient vers cette idée: les fichiers modifiés sur son identité, les connaissances étranges qu'elle avait sur certains sujets, le fait que Drake était persuadé de la connaître sans arriver à l'identifier clairement... En même temps, ce bluff n'avait pas beaucoup de sens. Le jeune homme ne savait même pas d'où il le sortait. Il lui semblait qu'il avait posé la question avant même de la justifier par des indices. Parce qu'il était facile de trouver des indices et des preuves quand on voulait légitimer une accusation.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 602
Date d'inscription : 20/08/2012
Emploi/loisirs : Mannequin et policière


Feuille de personnage
Phobie: Que Cameron apprenne tous ses secrets.
Ambition secrète: Se débarrasser de Chloe.

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Sam 12 Avr - 15:24

Certaines personnes aimaient dire qu'il n'y avait pas de sots métiers. Que tous les métiers étaient utiles et nécessaires. Que nous avions besoin de chacun de nos travailleurs dans la société. Chloe n'était pas tout à fait d'accord. Bien sûr, il nous fallait de différents types d'emplois et e travailleurs, selon différents degrés d'éducation, mais certains pourraient carrément être retiré du paysage de la société et tout le monde en serait heureux. Par exemple, avons-nous réellement besoin de la personne qui donne des noms aux couleurs de peinture? Nous pourrions tout simplement leur donner des numéros pour les différentes teintes et ainsi un emploi inutile serait enrayé. Autre emploi que Chloe ferait disparaître était tous ceux qui s'occupaient des enfants handicapés mentaux. Elle savait que c'était nécessaire, parce que les parents finissaient par en avoir trop sur les épaules et que s'occuper de son enfant handicapé était lourd. Il fallait donc des gens extérieurs pour aider les parents. Cependant, Chloe avait croisé une intervenante l'autre jour sur la rue qui marchait avec un adolescent différent qui s'était soudainement mis à la frapper, la pousser et tenter de la mordre avec violence et sans ménagement. La jeune femme était restée là à essayer comme elle le pouvait de calmer le jeune homme, sans grand succès, recevant par le fait même des dizaines de coups de la part du jeune autiste dont elle s'occupait. En observant la scène de loin, Chloe avait eu une idée. En effet, si cela n'avait tenu qu'à Chloe, elle ferait en sorte de tuer à la naissance tous les enfants qui allaient être trop durement différents et qui allaient ainsi devoir avoir de l'aide constante de plusieurs intervenants. Il était inconcevable pour Chloe d'accepter d'occuper un emploi où la violence était si gratuite et présente. Chloe essayait de se consoler en se disant que le travail de la jeune femme n'était pas toujours aussi éprouvant. Elle devait vivre de beaux moments, remplis de simplicité, de vérité et de magie. Mais il ne fallait pas nier que, pendant ces longues minutes qu'avait duré la crise, l'intervenante salariée devait accepter de se faire frapper, sous prétexte que l'adolescent est différent et qu'il avait besoin d'aide... Chloe n'accepterait jamais cela. Et elle aimerait que personne ne soit obligé de l'accepter.

En tant que policière, Chloe aimait particulièrement avoir le contrôle, le pouvoir. Mais elle aimait aussi pouvoir donner des raclées à ceux et celles qui le méritaient. Et à certains qui le méritaient moins aussi. Mais c'était toujours tellement grisant de ne pas protéger la tête d'un proxénète violent en l'embarquant dans la voiture de patrouille. Ou tellement euphorisant de donner un coup de coude entre les omoplates d'un petit voleur qui se pensait le plus fort du monde. Chloe adorait son emploi!


-Parce que tu penses que je ne sais pas que ça se trafique?
-Je me doute que tu as dû déjà le faire... Mais celle-là, c'est une vraie!


Chloe avait tellement mal et son coeur battait de plus en plus vite. Elle faisait des erreurs, laissant des traces de ce qu'elle savait de trop sur Drake, mais son cerveau avait de la difficulté à fonctionner parce que tout son corps était en mode survie et c'était tout ce qui comptait.


-Je suis l'être le plus comique que la terre ait porté, en effet.

Chloe leva simplement les yeux au ciel avant de se mettre à la recherche de ses clés et de retirer les menottes à Drake. Elle le trouvait ni drôle ni amusant ni sympathique. Si elle s'écoutait, elle le maîtriserait afin qu'il s'injecte lui-même son poison de merde...!

-Attends, ma jolie...j'aurais une ou deux questions avant.
-Parce que tu crois que j'ai le temps d'attendre?! JE MEURS DRAKE! ET PAR TA FAUTE!


Chloe se plia en deux en se tenant le coeur encore une fois. La douleur, qui avait commencé à être moins intense, s'était ravivée comme Drake la touchait. Son cœur battait trop vite et elle avait l'impression de voir des points noirs dans son champ de vision. Elle avait de la difficulté à respirer, car les grandes bouffées qu'elle prenait sous le coup de la panique lui avait irrité la gorge, à la longue.


-Comment cela se fait-il que tu sois toujours au mauvais endroit au mauvais moment? Juste quand j'attends un informateur, par exemple... Aurais-tu des informations à mon sujet qui devraient m'inquiéter?

Elle ne pouvait supporter plus longuement le contact de la main de Drake sur la sienne. Elle la retira donc rapidement de la sienne avec tellement de force qu'elle en perdit l'équillibre. Elle se rattrapa contre le conteneur à déchets qui était non loin d'eux.

-Je t'ai donné une dose suffisante pour te tenir en vie encore quelques minutes. Si tu veux une dose qui élimine définitivement le poison, je te conseillerais de répondre à mes questions. Quand je serai satisfait de ce que tu me dis, je te fournirai cette dose avec générosité et bonne humeur. Je te souhaite que ma curiosité soit étanchée avant que le poison ne t'ait tuée.
-C'est pourtant horrible. On dirait que c'est pire!


Chloe leva vers Drake des yeux humides, remplis de rage et de désespoir, mais aussi remplis de panique et de peur. Elle ne voulait pas mourir. Pas ainsi, pas maintenant, pas ici, pas à cause de Drake! Elle se força donc à reprendre le dessus sur sa douleur pour répondre aux questions de Drake. Bien qu'elle ne croyait pas réellement qu'il finirait par la laisser vivre, l'espoir minime qu'il lui restait était suffisant pour qu'elle s'y rattache et fasse ce qu'il lui demandait.

-Je sais beaucoup de choses à ton sujet, Drake. Il faudrait que tu sois plus précis dans tes questions. Ou qu'on prenne le temps de se parler calmement autour d'un café ou d'un bière plutôt qu'autour de mon corps souffrant?! Ça fait des années qu'on se parle et que je te suis, que je t'épies et te surveilles. D'ailleurs, ça m'étonne que tu ne m'aie pas reconnu et retrouvé avant... Tu me déçois!

Si Drake utilisait la condescendance, il allait avoir de la compétition. Chloe Harrisson utilisait la condescendance et le sarcasme comme premier langage...


-Oh et...je veux ton nom de pirate informatique.

Chloe eut un petit rire, rapidement éteint par une vague de douleur et une quinte de toux.

-Je suis Naglfar(i), mon cher Blue_Krait... Maintenant, je t'en prie.... Retires ce poison de mon corps ou je vais devenir encore plus folle!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue_Krait
avatarDrake Varner


Messages : 669
Date d'inscription : 09/12/2012
Emploi/loisirs : Ex-détenu informaticien à son compte


Feuille de personnage
Phobie: Redevenir pauvre
Ambition secrète: Trouver Mantel

MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ] Dim 4 Mai - 17:52

-Je me doute que tu as dû déjà le faire... Mais celle-là, c'est une vraie!

Il ne savait pas s'il devait la croire ou non. En même temps, à ce moment-ci, que Chloe Harrisson soit ou non de la police lui importait moyennement. Drake était beaucoup plus intéressé par ce qu'elle pouvait savoir sur lui. Il voulait estimer le niveau de danger qu'elle représentait pour sa vie. Bien que le pirate informatique n'ait jamais accompli d'actes trop nuisibles à sa crédibilité juridique, en dehors de ce transfert d'argent juste après l'ouverture de la brèche, il craignait que Chloe n'arrive à prouver son implication, réelle ou non, dans des projets qui attireraient trop d'attention sur lui. Il était possible que la jeune femme soit au courant qu'il était un espion mais, encore là, ses employeurs savaient dissimuler leurs liens avec leurs employés. Même si une certaine crainte l'habitait en permanence, Drake s'était convaincu que personne ne pouvait le couler. Toutefois, cette jolie Harrisson avait le don de le faire douter de toutes sortes de choses quand elle était dans les parages.

-Parce que tu crois que j'ai le temps d'attendre?! JE MEURS DRAKE! ET PAR TA FAUTE!

Surtout, ne pas rire. Habituellement, Drake n'était pas un sadique. Il ne souhaitait pas la souffrance des autres et s'amusait particulièrement de leur plaisir, surtout s'il était la soure de ce dernier. Seulement, ce soir, Chloe Harrisson le faisait trop chier et elle méritait ce qui lui arrivait. Ses mystères écorchaient Drake d'une manière hautement désagréable.

-C'est pourtant horrible. On dirait que c'est pire!

Drake se contente de lever les yeux au ciel. Elle pouvait bien jouer la comédie et essayer de susciter sa pitié, elle n'y arriverait pas. Varner connaissait très bien son poison et ce n'était pas Mlle Harrisson qui viendrait le faire douter.

-Je sais beaucoup de choses à ton sujet, Drake. Il faudrait que tu sois plus précis dans tes questions. Ou qu'on prenne le temps de se parler calmement autour d'un café ou d'un bière plutôt qu'autour de mon corps souffrant?! Ça fait des années qu'on se parle et que je te suis, que je t'épies et te surveilles. D'ailleurs, ça m'étonne que tu ne m'aie pas reconnu et retrouvé avant... Tu me déçois!

Il la connaissait depuis des années? Encore un mystère. Il commençait à en avoir pas mal marre des mystères. Elle répondait, mais seulement à moitié. Elle prouvait encore qu'elle était celle qui menait et Varner ne savait pas s'il acceptait de garder le second rôle. En même temps, il voyait qu'elle souffrait et il se demandait même si son pouvoir de poison n'avait pas un effet plus prononcé sur Chloe. Il serra les dents une seconde en réalisant que, finalement, elle le faisait douter assez rapidement...

-Je suis Naglfar(i), mon cher Blue_Krait...

-Tu sais que je suis...

Elle avait un tour d'avance sur lui; c'était évident. Non seulement elle savait qui il était sur la toile mais, en plus, elle lui révélait sa propre identité sans sembler considérer cela comme dangereux. Cela voulait dire qu'elle n'avait pas peur de lui. Pas du tout. Il avait l'impression qu'il pourrait essayer de la tuer mille fois dans cette ruelle et que, jamais, il n'aurait le dessus sur elle. Elle avait certainement un plan de secours concernant son attaque physique et il était indéniable qu'elle avait des armes qu'il ne soupçonnait pas pour être au courant qu'il était Blue_Krait. Il songea qu'elle aurait dû changer son nom de famille pour Mystère.

-Maintenant, je t'en prie.... Retires ce poison de mon corps ou je vais devenir encore plus folle!

Il doutait franchement que ce soit possible. Chloe Harrisson lui paraissait difficilement égalable côté folie. Il se garda cependant de lui exposer son avis. Il s'approcha d'elle en glissant une main dans son cou, ce qui l'horripilerait très certainement, mais elle n'allait pas le repousser parce qu'elle savait qu'il devait la toucher pour l'empêcher de mourir.

-J'accepte ton rendez-vous, chérie. Tu es encore plus intéressante que je le croyais.

Il posa rapidement les lèvres sur les siennes en libérant l'antidote par les pores de sa paume. Il contint cette passion physique qu'il ne pouvait complètement refouler et mit fin au baiser en quelques secondes à peine avant de reculer.

-Accorde quelques minutes à l'antidote pour faire effet. Reste le plus immobile que tu le peux: marcher ou courir entrave ses effets.

Cette mise en garde était complètement mensongère. Drake venait de l'inventer pour convaincre Chloe d'éviter de le suivre. Il avait besoin de temps pour réfléchir et faire des recherches sur elle.

-Bonne nuit, Chloe.

Il lui fit un clin d'oeil cachant à la perfection la panique que tout ce qu'il venait de découvrir à son sujet éveillait en lui et tourna les talons. Une fois chez lui, il ne songea même pas à dormir et entreprit ses premières recherches.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas

Je t'attends dans un coin sombre [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dieux de New York :: Ville de New York :: Sécurité de la ville :: Le mur-